Fermer
Navigateurs Web

Google publie Chrome 70, avec des correctifs et des nouveautés

Google publie Chrome 70, avec des correctifs et des nouveautés

Google vient de publier une nouvelle version de son navigateur Web, Chrome 70, avec des améliorations en matière de sécurité, mais également avec un tas de nouvelles fonctionnalités qui ont déjà été testées dans le cadre des versions bêta.

D’abord et avant tout, pour tenter de « simplifier » le processus de connexion, dans Chrome 69, Google a ajouté une nouvelle fonctionnalité permettant de connecter les utilisateurs au navigateur lorsqu’ils se connectaient à un site Web du géant de la recherche. Après avoir reçu de furieuses réactions d’utilisateurs qui s’inquiétaient de la synchronisation de l’historique de leur navigateur chaque fois qu’ils se connectaient à des sites appartenant à Google, la société a désormais la possibilité de désactiver la connexion aux services Web de la compagnie avec la connexion du navigateur dans Chrome 70.

Le nouveau paramètre, nommé « Autoriser la connexion à Chrome », est activé par défaut, ce qui signifie que les utilisateurs seront connectés au navigateur s’ils se connectent à un site appartenant à Google, tels que YouTube ou Gmail.

Alors que Google a nié la synchronisation de l’historique de navigation de l’utilisateur, toute personne qui n’est pas à l’aise avec les potentielles implications de la fonctionnalité en matière de confidentialité peut désormais complètement la désactiver.

Soucieux de la vie privée

Parallèlement à la possibilité de contrôler le fonctionnement de la connexion au navigateur, Google a également revu l’interface utilisateur des comptes Chrome Sync. La nouvelle interface affichera si leurs comptes Google sont « synchronisés » ou « non synchronisés » au-dessus de leur nom de compte, ce qui permettra aux utilisateurs de voir en un coup d’œil si leurs données de navigation sont envoyées et stockées sur les serveurs de Google.

Cependant, ce n’est pas tout. Google offre également aux utilisateurs la possibilité d’accorder aux plug-ins Chrome des autorisations par site afin d’améliorer la sécurité. Cela limitera les extensions à seulement quelques sites. Les extensions seront également limitées à l’exécution sur une page jusqu’à ce qu’un utilisateur clique sur l’icône du plug-in et sélectionne l’une des trois options suivantes : « Lorsque vous cliquez sur l’extension », « Sur ce site » et « Sur tous les sites ».

Une autre nouvelle fonctionnalité de Chrome 70 en matière de confidentialité est la sortie automatique du mode plein écran lorsqu’un site Web affiche une boîte de dialogue ou une fenêtre contextuelle, donnant aux utilisateurs davantage de contexte avant de décider de la marche à suivre pour ces alertes.

Plus qu’une mise à jour mineure

De plus, Chrome 70 est désormais doté du mode « Picture-in-Picture » qui, techniquement, vous permet de continuer à regarder une vidéo tout en naviguant sur d’autres sites Web en épinglant simplement la fenêtre de la vidéo à l’écran. Cette fonctionnalité faisait partie de Chrome 69 depuis quelques mois, mais les utilisateurs devaient l’activer manuellement à partir de l’écran de configuration avancée (flags). Cependant, avec Chrome 70, elle devient accessible aisément pour tous.

En outre, Chrome 70 prend également en charge les applications PWA (Progressive web app), permettant techniquement aux utilisateurs de Windows 10 d’installer des applications PWA, puis de les épingler sur le bureau. Chaque fois qu’une application PWA est lancée, celle-ci s’exécute sur le moteur Chrome dans sa propre fenêtre.

Cette nouvelle version du navigateur corrige également plusieurs vulnérabilités de sécurité, dont pas moins de six failles avec un indice de gravité élevé.

Mots-clé : Chrome 70Google
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.