Fermer
Périphériques

Voici comment fonctionne le nouveau clavier du MacBook Pro 2018

Voici comment fonctionne le nouveau clavier du MacBook Pro 2018

Il pourrait s’agir de l’un des choix technologiques les plus discutés ces dernières semaines. Depuis son lancement la semaine, le MacBook Pro 2018 a beaucoup fait parler de lui, notamment car Apple a utilisé une membrane en plastique sur le clavier papillon de 3e génération, certainement pour répondre à une problématique apparue chez son prédécesseur.

Selon Apple, le clavier lui-même a été retravaillé pour réduire le bruit des touches. Mais, si c’est cet aspect marketing qui a été mis en abîme par le géant de Cupertino, cela n’a pas empêché les consommateurs et le monde de la presse de spéculer abondamment qu’en réalité, sa refonte vise à contrer la série de touches bloquées qui ont forcé la firme de Cupertino à lancer un programme de réparation gratuit.

Si le spécialiste du désossage, iFixit, avait déjà révélé l’existence de la membrane en silicone lors de la première ouverture du MacBook Pro 2018, le site reparle de son existence après ouvert le capot de l’ordinateur pour explorer comment cela fonctionne. Plus important encore, l’équipe a également testé à quel point les nouvelles touches papillons résistent à la poussière.

Pour ce faire, un additif de peinture propulsé a été soufflé dans le clavier, avant que les touches ne soient enlevées pour voir juste où elle s’est rassemblée. Il s’avère que la poussière est retenue sur les bords de la membrane, qui agissent comme de petits boucliers pour chaque touche. Néanmoins, ce n’est pas infaillible. Avec du sable soufflé, « quelques particules mal placées » sont suffisantes pour bloquer les touches.

Divers petits ajustements non visibles à l’œil

Comme vous pouvez le voir dans le cliché ci-dessus, la couche de silicone elle-même est une seule feuille découpée et moulée. Néanmoins, pour y accéder la tâche est plutôt ardue. iFixit a dû enlever des autocollants, des vis, des rivets, et plus encore juste pour y parvenir.

D’autres changements dans ce MacBook Pro 2018 sont des touches légèrement plus minces : environ 1,25 mm, soit environ 0,25 mm de moins que les anciennes touches. Cela pourrait bien être pour mieux s’adapter à la feuille de silicone, tout en conservant une course de touche suffisante lorsqu’on appuie sur la touche. De plus, il est plus facile de retirer les capuchons des touches. Cependant, le plus grand changement concerne la barre d’espace, qui, apparemment, se détache maintenant beaucoup plus facilement — et de manière moins destructrice — que l’ancien modèle.

Pourtant, même avec tous ces ajustements, le clavier reste potentiellement inquiétant. Le guide d’un revendeur qui s’est retrouvé sur la toile a laissé entendre que si le silicone venait à être percé, Apple fait remarquer à son équipe technique que tout le dessus du MacBook Pro devra être remplacé.

Mots-clé : AppleiFixitMacBook ProMacBook Pro 2018
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.