Fermer
Huawei_P20_Pro_Photos_01

Pour se démarquer aujourd’hui dans la grande multitude de smartphones, il faut faire un très bon smartphone, mais en plus il faut prendre l’une de ses caractéristiques et la pousser à son maximum ! C’est ce qu’a fait Huawei en proposant le premier smartphone avec 3 objectifs photo : le Huawei P20 Pro.

Passons donc en revue les différentes caractéristiques du téléphone, puis attaquons-nous ce qui nous intéresse vraiment dessus, les appareils photo !

Design unique

Au niveau esthétique, le design du P20 Pro est pour moi une vraie réussite, notamment dans sa version violette appelée « Twilight ». Le design ne plaira pas forcément à tout le monde, cela reste une question de goût, mais c’est indéniablement un design unique qui saura se démarquer des autres smartphones ; notamment grâce à sa surface arrière en verre avec un magnifique dégradé du violet vers le turquoise. Les photos ci-dessous ne sont pas forcément fidèles aux couleurs réelles, notamment car les couleurs vont beaucoup changer en fonction des angles et de la lumière, mais c’est aussi cela qui rend ce design si unique.

Le P20 Pro existe en 2 autres couleurs plus classiques, noir et bleu, mais sans dégradé cette fois. On regrettera toutefois la présence des inscriptions de la marque des objectifs et du téléphone à l’arrière du téléphone. Un logo plus sobre aurait permis de le mettre encore plus en valeur.

Coque en verre

À l’arrière, le P20 Pro n’a plus de coque en métal comme ces prédécesseurs, mais en verre, donnant un look plus premium, mais rendant aussi le smartphone plus fragile. Il faudra donc probablement glisser le P20 Pro dans une coque, masquant ainsi cette magnifique surface vitrée.

Il y a un châssis métallique autour du smartphone qui maintient conjointement les vitres. Huawei a bien fait de mélanger le verre et le métal sans aucun bord tranchant. Cependant, le P20 Pro est donc un appareil très glissant, ce qui signifie que la plupart des gens vont une nouvelle fois ajouter une coque de protection.

Concernant la prise en main, celle-ci est bonne, le smartphone semble vraiment solide et il n’est pas trop lourd malgré sa grosse batterie. Il possède également un émetteur infrarouge, mais malheureusement pas d’extension de mémoire possible par une carte micro-SD. Il est également résistant à l’eau et à la poussière, comme en atteste son indice de protection IP67, lui permettant de gérer la submersion dans un mètre d’eau douce jusqu’à 30 minutes.

Comme certains smartphones, les objectifs à l’arrière ressortent du dos plat, le smartphone n’est donc pas stable sur une table, mais ce problème disparaîtra forcément dès que vous mettrez une coque sur celui-ci. D’ailleurs, une coque de protection transparente (pour profiter de la coque arrière) est livrée directement avec le smartphone, ainsi qu’une protection d’écran préinstallée. De petits détails qui restent très pratiques quand on reçois tout juste son téléphone.

Adieu le port jack

Huawei a gardé son habituelle disposition pour les boutons et les ports. Les boutons de volume et on/off sont sur le côté droit, tandis que le côté gauche présente le plateau double SIM. Sur la tranche inférieure, on retrouve le port USB Type-C. En revanche, le constructeur a retiré la prise jack de 3,5 mm, ce qui va certainement déplaire à certains. Néanmoins, sachez qu’un adaptateur Jack — USB-C est inclus dans la boîte.

La mode de l’encoche

En façade, nous retrouvons tout en haut l’encoche (« notch » en anglais), le célèbre effet de mode des nouveaux smartphones pour 2018. Personnellement, je trouve cela plutôt sympathique, cela permet d’avoir l’écran qui va jusque dans les coins sans pour autant sacrifier l’appareil photo avant et l’enceinte. De plus, il est possible de simuler une barre noire en haut de l’écran, faisant croire qu’il n’y a en fait aucune encoche, permettant donc de la cacher pour ceux qui ne l’aiment pas, mais tout en profitant de l’espace d’écran dans les coins pour afficher les icônes. Google est d’ailleurs également en train d’adopter cette tendance, puisqu’il va y avoir un support des écrans avec encoche dans la prochaine version d’Android P.

Gardez également à l’esprit que certaines applications doivent être optimisées. Par exemple, alors que Google Maps s’adapte parfaitement à l’encoche, Instagram est tronqué lorsque l’encoche est masquée. D’ailleurs, Huawei a beaucoup travaillé pour maximiser l’espace de l’écran. Outre l’encoche en haut, vous pouvez également masquer la traditionnelle barre de navigation Android en bas.

En revanche, ce qui est dommage c’est de ne pas avoir reproduit l’encoche en bas autour du capteur d’empreinte. Celui-ci fonctionnant comme le bouton home central, les boutons précédents et multitâches auraient pu être placés de chaque côté et permettre de gagner encore un peu de place et faire un écran quasiment entièrement « borderless » (sans bords). Tant qu’à faire une encoche, autant pousser le concept jusqu’au bout ?

Concernant le lecteur d’empreintes digitales, celui-ci est très rapide, c’est un point que Huawei maîtrise parfaitement et il est même possible d’activer des gestes tactiles dessus, permettant de cacher/désactiver les boutons précédents et multitâches ou encore d’avoir des accès rapides à vos courriels ou votre flux Instagram. Vous pouvez également utiliser le déverrouillage par reconnaissance facile, toutefois il s’agit d’Android et il est donc moins sécurisé que sur iPhone.

Écran

L’écran est composé d’une dalle OLED de 6,1 pouces, avec une résolution full HD+, soit une définition de 2 244 par 1 080 pixels. Celle-ci semble inhabituelle, mais ce n’est vraiment qu’un écran full HD étendu à un ratio de 18,7 : 9. Le P20 Pro a donc une densité de pixels de 408 ppp, qui est sensiblement inférieure aux 529 ppp du S9+. Cela étant dit, la qualité d’affichage est excellente, avec des noirs qui sont parfaits.

Par défaut, l’écran semble sursaturé bien que cela semble plus naturel, mais il est également possible de choisir d’autres profils de couleurs dans les paramètres pour une version sRGB plus douce, ou un profil couleurs vives encore plus saturées. La température de l’écran peut également changer à la volée pour s’adapter aux conditions d’éclairage ambiant.

En visionnage de vidéos, malgré l’encoche l’image n’est pas coupée, elle est centrée et donc aucun souci. Il est même possible de zoomer un peu plus pour profiter de quasiment toute la largeur de l’écran (sans pour autant empiéter sur l’encoche), en revanche cela coupera en partie votre vidéo sur le haut et le bas.

Caractéristiques techniques

Les spécifications techniques sont très bonnes et correspondent tout à fait à ce qu’on attend d’un smartphone haut de gamme. Le P20 Pro est propulsé par un processeur Kirin 970, malheureusement pas le tout dernier Kirin 975, mais cela reste un processeur très performant. À côté, nous avons 6 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne. Encore une fois malheureusement, pas de port micro-SD, donc pas d’extension de mémoire interne bien que 128 Go devraient suffire pour la plupart des gens. Enfin, le tout fonctionne sur Android Oreo 8.1.

Côté enceintes, on retrouve un système stéréo Dolby ATMOS, alors bien sûr le son est bon, mais cela reste un smartphone, donc ne vous attendez pas à profiter pleinement de vos films. Et je ne vois pas trop non plus l’intérêt de ce système Dolby ATMOS sur un smartphone

Enfin, on retrouve malheureusement du Bluetooth 4.2 et non 5.0, dommage puisque le 5.0 propose de nombreuses améliorations et est maintenant disponible depuis environ 1 an.

Surcouche EMUI

Difficile de faire le tour de la surcouche EMUI, Huawei a ajouté de très nombreuses fonctionnalités, mais tout en gardant la surcouche relativement légère. Celle-ci ne se ressent pas trop, hormis pour la partie permettant de capturer certaines parties de l’écran qui peut être parfois très intrusive… Toutefois, la plupart des fonctionnalités rajoutées par EMUI sont désactivables dans les paramètres, donc ce n’est pas vraiment un point négatif.

Autonomie

Au niveau de l’autonomie, le P20 Pro possède une batterie de 4 000 mAh, soit parmi les plus grosses sur les smartphones. Toutefois, le smartphone fait seulement 7,8 mm d’épaisseur, ce qui est vraiment impressionnant !

Au niveau de l’autonomie, je terminais mes journées entre 20 % et 30 % de batterie avec une très forte utilisation du téléphone : YouTube, appels téléphoniques, messagerie instantanée, Facebook (et Dieu sait combien Facebook consomme…), nombreuses photos et vidéos, etc. Avec une utilisation modérée, on peut donc assez facilement tenir 2 jours sans recharge.

D’ailleurs, la recharge : elle est super rapide ! En branchant le téléphone 30 minutes vous pouvez charger facilement entre 60 % et 70 % de votre batterie.

Photo et vidéo

Et nous arrivons enfin au point principal du P20 Pro, c’est 3 objectifs photo.

Il s’agit du premier smartphone équipé de 3 objectifs et il est également le premier à atteindre le score de 109 sur DxOmark. De quoi intéresser la plupart des photographes et vidéastes.

3 objectifs photo

L’objectif principal de 40 Mpx est équipé d’une stabilisation optique et possède une focale de 1,8. Vous pouvez bien sûr prendre des photos de 40 Mpx avec, toutefois l’intérêt d’une si haute résolution est pour la prise de photo en 10 Mpx (résolution bien suffisante), où l’appareil va fusionner 4 pixels pour obtenir la meilleure définition possible et fournir une belle netteté sur les photos.

Le second objectif est un monochrome de 20 Mpx et également équipé de stabilisation optique, avec cette fois une focale de 1,6. Idéal pour capter la lumière en basse luminosité.

Enfin, le troisième et dernier objectif est seulement de 8 Mpx, mais il s’agit d’un réel téléobjectif x3. Encore une fois avec la stabilisation optique et une focale de 2,4.

Et ce n’est pas fini ! L’objectif principal possède un capteur de 1/1,78 » (environ 1,5 cm). Soit un capteur 2 fois plus grand que ceux que l’on trouve sur le Samsung S9, le Pixel 2 ou encore l’iPhone X. Un capteur plus grand propose de nombreux avantages : une vue plus large, de plus grands pixels, plus de lumière captée, moins de gain, etc. C’est essentiellement pour n’importe quel appareil photo.

Avec tout ce matériel, le P20 Pro a de quoi faire rougir n’importe quel autre smartphone, et ce facilement jusqu’à 2019.

Une qualité photo excellente

Aux premiers abords les photos du dernier Huawei sont impressionnantes et elles satisferont quasiment tous les utilisateurs. Les couleurs sont fidèles, elles sont bien nettes, bref le P20 Pro a un très bon capteur et sait bien l’utiliser en photo.

Il existe de nombreux modes qui vous permettront par exemple de prendre des photos de nuit, c’est notamment utile pour prendre en photo des architectures ou des formes complexes avec de nombreuses ombres. Toutefois, le mode normal se débrouille très bien déjà dans la pénombre. De nuit vous pourrez toutefois remarquer du lissage sur certaines zones, dommage, car avec un capteur de cette taille cela n’était pas forcément utile.

Grâce aux 3 capteurs, il est aussi possible d’utiliser 3 zooms différents :

  • Zoom x1 : utilisation classique du capteur 40 Mpx (ou 20 Mpx en mode monochrome)
  • Zoom x3 : utilisation du téléobjectif x3 de 8 Mpx
  • Zoom x5 : zoom hybride fusionnant le zoom de téléobjectif x3 de 8 Mpx et l’objectif de 40 Mpx

En zoom x5, les photos sont vraiment impressionnantes et il est possible de voir des détails que l’on ne percevait pas sur des photos en x1 en 10 ou 40 Mpx.

Un focus après la prise de photo ?

Enfin, un mode que j’appréciais particulièrement permettant de régler le focus de notre photo après avoir pris celle-ci. Le smartphone utilisant probablement 2 objectifs pour créer une vue 3D de la scène, celui-ci peut flouter différentes zones en fonction de la zone de focus sélectionnée et on peut également régler le niveau de focale (flou). On peut voir parfois de très légers artefacts sur certains bords, mais c’est vraiment peu visible et impressionnant d’avoir une telle technologie, et si rapide.

Mais des photos pas sans défauts

Le P20 Pro est rempli de beaucoup d’intelligence artificielle (IA) et c’est surtout le cas dans son appareil photo. La plus importante étant la détection d’éléments : visages, plantes, nourritures, animaux, ciel, etc. Cela va activer automatiquement différents modes comme le mode « Portrait » pour les visages ou « Verdure » pour les plantes. Malheureusement, ces modes sont assez basiques et vont surtout augmenter la saturation et lisser certaines zones, notamment le vert pour les plantes ou le bleu pour le ciel. Cela donne un bel effet à la photo, mais celle-ci n’est du coup plus naturelle et il n’est pas possible de récupérer la photo sans les effets ajoutés.

Une IA omniprésente

Cette IA est toutefois désactivable dans les paramètres du téléphone. Malheureusement, la sursaturation des plantes et du ciel subsiste toujours si le smartphone détecte une zone suffisante. Impossible de supprimer ces effets ajoutés aux photos et même en utilisant des applications tierces, cela semble donc être implémenté en sous-couche d’Android. Ce problème est encore plus visible en vidéo, où vous pourrez voir le ciel changer de saturation plusieurs fois en filmant seulement quelques secondes.

Des vidéos décevantes

Concernant la vidéo justement, la qualité n’est pas au rendez-vous. Il est possible de filmer en 4K, mais sans stabilisation, celle-ci étant uniquement disponible en 1080p, et même là la qualité reste très moyenne. Ajoutons à cela les problèmes évoqués précédemment de changement de couleur et l’on obtient des vidéos quasiment inutilisables, un vrai raté pour ce P20 Pro.

Exemple de vidéo avec des changements de saturation :

Conclusion

Disponible actuellement pour environ 899 euros, le Huawei P20 Pro est un excellent smartphone et ces caractéristiques techniques font partie de ce qui se fait de mieux. Malheureusement, alors qu’il atteint un excellent niveau de photographie, l’IA vient gâcher un peu cela, même si cela reste minime. En revanche, c’est un mauvais smartphone concernant la vidéo et c’est vraiment dommage d’avoir cette ombre au tableau.

Le P20 Pro aurait probablement pu être le meilleur smartphone de 2018, mais ces défauts en vidéo et software ne lui permettront pas d’atteindre ce niveau.

Noter cet article

Design et ergonomie 9
Ecran 9
Performances 10
Autonomie et recharge 10
Logiciel et surcouche 7
Caméra photo et vidéo 8

Résumé

8.8 Très bon Le Huawei P20 Pro aurait probablement pu être le meilleur smartphone de 2018, mais ces défauts en vidéo et software ne lui permettrons pas d'atteindre ce niveau.

Mots-clé : critiquegsmHigh-techHuaweip20P20 ProportableReviewsmartphonetechnologietéléphonetest
Régis LUTTER

L’auteur Régis LUTTER

Passionné de nouvelles technologies, de jeux de société et de pop culture, je partage sur le blog NT mes expériences et tests de produits high-tech.
Lire les articles précédents :
HTC U12+ : l’intégration de VIVE Focus relie le mobile et la division VR

HTC vient de dévoiler son fleuron 2018, le HTC U12+, prouvant que tout n’est pas encore figé sur le marché du mobile....

Fermer