Fermer
OS

Windows 10 on ARM : Qualcomm veut prouver que les testeurs ont tort

windows-10-arm

Les premières critiques concernant Windows 10 on ARM pour les périphériques dotés d’une puce Snapdragon de Qualcomm, sont sortis et ils sont tout sauf flatteurs. Microsoft et Qualcomm ont presque promis la lune et plus encore, laissant certaines personnes plutôt septiques quant aux déclarations des deux géants de l’industrie. Et il semble que ces doutes étaient bien fondés. En essayant peut-être d’arrondir les bords, Qualcomm a publié trois nouvelles publicités qui mettent en valeur les avantages de la combinaison de logiciels et de matériel Windows 10 on ARM, sans pour autant s’attaquer aux plus grandes plaintes des testeurs.

Les principaux points que Microsoft et Qualcomm ont faits avec Windows 10 on Snapdragon (ou Windows 10 on ARM pour généraliser) ont été la connectivité LTE (pour être toujours connecté), les vitesses instantanées et presque une autonomie d’une journée. Pour être honnêtes, les critiques sur le ASUS Nova Go et le HP Envy x2 ont failli y répondre. Enfin, presque.

Qualcomm, ainsi que sa dernière publicité, se vante d’une autonomie de 22 heures, qui est perçue comme le Saint-Graal pour de nombreux ordinateurs portables — sans avoir à trimballer une montagne de batteries amovibles quand c’est possible. Malheureusement, les essais dans le monde réel ont semblé moins impressionnants, car ceux-ci ont été estimés entre 12 et 15 heures plutôt que près d’un jour. Pas si mal, mais pas aussi bien que la publicité.

Des points forts ?

Que ces appareils aient des fonctionnalités « Instant On » ou « Always Connected » est presque une évidence. Les puces ARM, comme la gamme Snapdragon, sont conçues pour être ainsi. Cependant, les gains de temps ne doivent pas être sous-estimés, surtout dans un monde rempli de smartphones et de tablettes.

Les publicités de Qualcomm affirment que les puces ARM sont souvent beaucoup plus cool que leurs homologues x86 (Intel et AMD). Plus qu’un simple confort, cela signifie que les processeurs Snapdragon ont rarement besoin de réduire les performances en raison des températures élevées.

Une seule de ces trois publicités touche à peine ce qui a été relevé dans les premières critiques : la performance. Le premier dispositif sur Windows 10 on ARM peut être rapide et durer longtemps, mais comme les performances des applications, même les applications universelles dites UWP, sont si mauvaises, vous êtes peu enclin à faire des tâches de haute performance. Bien que ces problèmes puissent être corrigés lors d’une mise à jour future, ce n’est pas un bon point de départ pour beaucoup d’entre eux qui espèrent une expérience Windows 10 analogue à celle de l’iPad.

Mots-clé : QualcommWindows 10 on ARM
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Moto G6 : ces clichés montrent le smartphone de milieu de gamme

Motorola devrait lancer trois appareils dans la gamme de smartphones « G6 », à savoir le Moto G6, le G6 Play et le G6...

Fermer