Fermer
Actualités

Le drone de livraison Amazon pourrait reconnaître le visage et les gestes

Le drone de livraison Amazon pourrait reconnaître le visage et les gestes

Amazon veut probablement vous parachuter vos paquets en toute sécurité. Et, le dernier brevet de la compagnie suggère qu’elle pense qu’il pourrait être plus sûr de simplement faire voler des drones directement face aux clients plutôt que de risquer de jeter des paquets depuis les airs.

Pour potentiellement aider à cela, le géant de la distribution Amazon a déposé un brevet pour un drone de livraison de colis avec un système de capteur pour enregistrer à la fois des gestes « visibles » et « audibles ». Les drones communiqueront avec une base de données de gestes qui l’aidera à reconnaître ce que vous essayez de faire. Ironiquement, l’image de brevet, d’abord découverte par GeekWire, ressemble davantage à un homme qui crie et qui s’agite en voyant arriver un drone. Mais le brevet lui-même fait allusion à une technologie complexe pour prévenir les accidents.

Le brevet indique que le drone pourrait être équipé de caméras de lumière visible et infrarouge, de capteurs de profondeur, de scanners de mouvement, de microphones d’entrée et de sortie et de filtres de bruit pour le son. Avec ces capteurs, ce théorique drone pourra reconnaître les gestes et « ajuster sa trajectoire et/ou sa vitesse » en fonction de vos instructions.

Et pour s’assurer qu’une personne sur le trottoir ne perturbe pas la livraison, le drone pourrait avoir la capacité de « vérifier l’identité de l’utilisateur humain ». Pour ce faire, le drone le ferait en utilisant ses caméras pour comparer votre apparence à celle du propriétaire ou de l’acheteur du compte Amazon — ou en recevant une confirmation de l’appareil d’un utilisateur (comme un code de confirmation sur un smartphone).

Êtes-vous prêt à accueillir à bras ouverts un drone chez vous ?

Un simple brevet à l’heure actuelle

Le brevet suggère également que la base de données gestuelle pourrait stocker de nouveaux gestes que le drone voit chez les utilisateurs, et s’en souvenir pour de futures livraisons.

Comme pour tous les brevets, cela ne garantit pas que la fonctionnalité soit implémentée dans le service de livraison final d’Amazon. Amazon a également breveté une fonction d’auto-destruction pour vaporiser en fumée les drones dans les airs plutôt qu’ils blessent des passants. Malheureusement, voir un tel drone en action risque de prendre du temps, surtout en France.

Mots-clé : Amazonbrevetdrone
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.