Fermer
Mobile

Plus de 2 000 anciens ingénieurs HTC travaillent désormais pour Google

Plus de 2 000 anciens ingénieurs HTC travaillent désormais pour Google

Tout le monde s’attendait à ce que HTC se retire des activités mobiles. Tout le monde s’attendait à ce que Google acquière entièrement les activités mobiles de HTC, comme elle avait pu le faire par le passé avec Motorola. Mais ce n’est pas arrivé, et les deux sociétés sont encore en action. En septembre dernier, Google et HTC ont annoncé un accord de 1,1 milliard de dollars qui, entre autres choses, permettrait de transférer une grande partie de l’équipe mobile du fabricant mobile taiwanais au vaisseau mère. Google a maintenant annoncé que la transaction est enfin terminée, et qu’elle accueille les personnes qui ont aidé HTC à devenir célèbre. Espérons que ce ne soient pas les mêmes personnes responsables de sa chute… Ce sont donc plus de 2 000 ingénieurs qui rejoignent les rangs de Google.

Google vante les premières de HTC dans l’industrie. Parmi elles, la société a réussi à faire le premier téléphone 3G, le premier avec un téléphone à écran tactile, le premier avec un téléphone entièrement métallique (unibody), et probablement d’autres, que Google n’a pas mentionnés. Les observateurs du marché, sans parler des fans de longue date, se souviendront certainement des premiers smartphones de HTC avec tendresse.

Malheureusement, c’est de l’histoire ancienne maintenant. Année après année, HTC ne parvient pas à tirer profit de ses smartphones, malgré la mise en place d’appareils assez attrayants. Cela n’aurait probablement été qu’une question de temps si Google n’était pas venu pour sauver la firme.

De quoi booster le Pixel 3 ?

Google n’a pas acquis toute la société. Elle n’a même pas entièrement mis la main sur l’activité mobile de HTC. Elle a seulement trouvé un accord qui comprenait le transfert de ressources humaines, entre autres choses. Les analystes soupçonnent qu’il s’agit d’une stratégie des deux sociétés pour éviter le coûteux et fastidieux processus d’acquisition d’une entreprise, sans parler du minutieux examen auquel Google serait confronté.

La question est maintenant « quoi de neuf » pour Google ? Elle entre dans sa troisième année en fabriquant ses propres smartphones, et la pression ne fera que se renforcer. Surtout après la performance discutable du Pixel 2 XL, qui, par coïncidence, n’a pas été fait par HTC. Maintenant que Google a sa propre équipe dédiée de designers et de fabricants pour ses smartphones, les attentes pour le Pixel 3 vont probablement encore augmenter.

Google affirme qu’elle va « commencer à travailler avec ses nouveaux employés, guidés par la mission de créer une expérience radicalement utile pour les gens du monde entier, en combinant le meilleur de l’intelligence artificielle, les logiciels et le matériel de Google ».

Mots-clé : GoogleHTC
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.