Fermer
Apps

Google a retiré plus de 700 000 applications Android l’année dernière

Google a retiré plus de 700 000 applications Android l'année dernière

Google a retiré plus de 700 000 applications Android de son Google Play Store l’année dernière, selon les statistiques fournies par Andrew Ahn, chef de produit Google Play, ce qui représente une augmentation de 70 % par rapport à 2016. Ahn affirme que pas moins de 99 % des applications abusives ont été détectées par les propres filtres de l’entreprise et ont été bloquées avant que les utilisateurs ne soient autorisés à les télécharger.

« Cela a été possible grâce à des améliorations significatives de notre capacité à détecter les abus — tels que l’usurpation d’identité, le contenu inapproprié ou les logiciels malveillants — grâce à de nouveaux modèles et techniques d’apprentissage automatique », explique l’ingénieur de Google.

100 000 développeurs ont été interdits l’an dernier et Google a identifié trois types d’applications qui tentent d’accéder au Play Store en dépit de la violation des règles.

Applications malveillantes

Tout d’abord, ce sont les imitateurs, qui usurpent l’identité d’applications célèbres dans le but d’inciter les utilisateurs à les télécharger sur leurs appareils. « Ils le font en essayant de se faufiler dans des applications trompeuses sur le Play Store à travers des méthodes trompeuses telles que l’utilisation de caractères Unicode ou le masquage d’icônes d’applications dans un environnement différent », ajoute Ahn, ajoutant que plus d’un quart de ses applications ont été bloquées l’année dernière.

Les applications poussant du contenu inapproprié sont un autre gros problème, explique Google, car elles font la promotion de contenus tels que la pornographie, la violence extrême, la haine et les activités illégales. Des dizaines de milliers d’applications tombées dans cette catégorie ont été retirées grâce aux systèmes de détection Google Play Store.

Dernier point, mais non des moindres, Google affirme avoir réduit de 50 % le nombre d’applications potentiellement dangereuses l’année dernière. Ces applications peuvent exécuter des activités malveillantes telles que la fraude par SMS, le comportement de chevaux de Troie ou l’hameçonnage. « Bien qu’ils soient de petite taille, ces applications constituent une menace pour les utilisateurs d’Android et nous investissons massivement pour les garder hors du Play Store », déclare Ahn.

Google promet de mettre davantage l’accent sur la sécurité cette année, soulignant que son objectif est de faire du Google Play Store, la boutique d’applications « la plus fiable et la plus sécurisée au monde ».

Mots-clé : AndroidGoogleGoogle Play Store
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.