Fermer
Apps

La bêta Android N de BlueStacks apporte des jeux Android sur PC

La bêta Android N de BlueStacks apporte des jeux Android sur PC

Nous sommes en 2018 et vous ne pouvez toujours pas exécuter facilement les applications Android sur votre PC. Certes, vous pouvez, mais ce n’est pas une chose aisée. Des plateformes comme BlueStacks existent pour faciliter un tel déploiement, mais il y a encore des obstacles à surmonter, comme la redoutée fragmentation d’Android. Avec une nouvelle version bêta de Android N, BlueStacks a fait un pas de plus pour combler cette problématique, apportant la promesse des derniers jeux Android pour que vous puissiez jouer sur vos ordinateurs Windows ou Mac.

Et, c’est grâce à sa nature ouverte qu’Android est disponible en différentes versions sur différents appareils. S’il c’est un véritable casse-tête pour les développeurs comme pour les utilisateurs, certains développeurs décident tout simplement d’ignorer les centaines ou les milliers d’utilisateurs qui sont sur d’anciennes versions d’Android. Par exemple, certains jeux fonctionnent uniquement sur Android 7.0 Nougat.

Cela pose un problème pour les émulateurs Android comme BlueStacks. En effet, ce dernier est toujours basé sur Android 4.4.4 KitKat, ce qui signifie que les utilisateurs n’ont pas accès aux dernières applications et jeux. Passer à Android N sur BlueStacks ouvre un tout nouveau monde de contenu afin de profiter du confort des ordinateurs de bureau ou portables. La version bêta met également à jour le dernier HyperG Graphics System de BlueStack pour rendre les jeux plus fluides et plus rapides, en plus des améliorations apportées par Android N lui-même.

De quoi relancer l’émulation ?

La version Android N de BlueStacks est toujours en version bêta, en version publique au moins. C’est gratuit mais il y a un coût caché en matière d’exigences système. Bien que vous n’ayez pas besoin d’une plateforme assez puissante pour exécuter des applications VR, vous aurez au moins besoin d’un processeur Intel ou AMD récent avec des extensions de virtualisation, et de 4 à 6 Go de mémoire vive (RAM). La version stable promet d’être un peu plus indulgente.

Bien qu’il puisse, en théorie, exécuter n’importe quelle application Android, l’objectif principal de BlueStacks est l’exécution de jeux Android sur PC. Il va même au-delà de la simple exécution de jeux en intégrant des plateformes de streaming en direct telles que Twitch et Facebook Live. Avec ce nouveau support, nul doute que les émulateurs vont continuer leur médiatisation.

Mots-clé : Android NBlueStacks
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.