Fermer
Objets connectés

Adidas jette l’éponge pour sa division d’objets connectés de fitness

Adidas jette l'éponge pour sa division d'objets connectés de fitness

Soulignant à quel point il est difficile de faire un pas dans le secteur du wearable, et plus particulièrement dans les objets connectés liés au suivi de votre activité sportive, et suivant les traces d’autres, comme Nike ou encore Microsoft, Adidas est en train de s’éloigner du matériel axé sur le marché du fitness pour se concentrer sur la partie logicielle, en particulier ceux réalisés par Runtastic, une start-up acquise en 2015.

Vous vous dites peut-être : « Je ne connaissais même pas les appareils de fitness Adidas », ce qui explique en partie pourquoi l’entreprise ferme son unité de dispositifs connectés. Et, elle a clairement eu du mal à s’imposer sur un marché hautement compétitif. Un indice assez fort qu’Adidas préparait le terrain pour une restructuration est venu l’année dernière quand Stacey Burr, dirigeant de la société, a suggéré que « nous n’allons pas voir une nouvelle montre de course d’Adidas pendant un moment ».

Jusqu’ici, et dans le cas où vous l’ignoriez, sachez que les efforts portés par Adidas comprenaient la miCoach Smart Run, une « smartwatch de fitness » lancée en 2013, suivie en 2014 par le bracelet miCoach Fit Smart. Mais, comme mentionnés précédemment, ces dispositifs n’ont jamais réussi à attirer les foules.

Si la société de sport a également été identifiée pour lancer une édition spéciale « Adidas » de la Fitbit Ionic, la contribution aujourd’hui d’Adidas devrait être minime. Quoi qu’il en soit, Fitbit semble déterminé, et pourrait lancer cette smartwatch dans le courant de l’année 2018. Commentant son récent changement stratégique, Adidas a déclaré dans un communiqué qu’elle était en train de redéfinir son approche « vers le numérique, en mettant davantage l’accent sur les expériences numériques ».

La partie logicielle et rien d’autre pour le moment

La firme de sport allemande a confirmé qu’elle allait « consolider l’écosystème de l’application Adidas, en concentrant ses efforts sur deux plateformes : Runtastic et l’application Adidas. Nous intégrons le digital dans tous les domaines de notre activité, et nous continuerons à développer notre expertise digitale de manière plus intégrée ».

À l’instar d’Adidas, un autre géant du sport, Nike, a également mis en veilleuse ses efforts sur le marché du matériel, mettant davantage l’accent sur l’amélioration de son expérience connectée par des plateformes partenaires comme l’Apple Watch. Quant à Adidas, il ne semble pas que la firme ferme complètement la porte à un dispositif connectée dans les années à venir. Mais pour l’instant, seule la partie logicielle importe.

Mots-clé : Adidas
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.