Fermer
Un monde de Tweets

Dans l’état actuel du débordement des données, la nécessité d’une visualisation complète et compréhensive de celles-ci est plus que jamais d’actualité. David McCandless, un gourou de l’infographie et auteur du site Information is Beautiful, explique la nécessité d’utiliser des images riches pour expliquer les relations entre les surabondances d’informations.

Data is the new soil. For me it feels like a fertile creative medium, and data visualizations and infographics are flowers blooming from this medium. If you look [at data sets] directly, they’re just a bunch of numbers and disconnected facts. But if you start working with them and looking at them in a certain way, interesting things can be revealed.” [David McCandless]

Comment faire ?

Si les données sont la nouvelle terre, il était nécessaire de créer un outil pour les visualiser. C’est exactement ce qu’a réalisé un studio de Milan, en créant une visualisation étonnante des Tweets géolocalisés du monde entier.
A World of Tweets (awot) a donné le coup d’envoi sur la conception de ces outils. Carlo Zapponi et Andreas Markdalen ont créé une vue saisissante sur le monde, fournissant une image topographique, mais permettant également de comprendre la consommation des médias en ligne en temps réel. L’application en ligne visualise tous les Tweets du monde entier, en choisissant parmi une variété et l’affichant de manière visuel en HTML5 sur des vues de la carte.

Comment ça marche ?

En intégrant la technologie et le design, l’application a été développée en HTML5, en déployant l’API Streaming de Twitter ainsi que le service Yahoo! Placemaker. Ces services fusionnés, permettent de géolocaliser les Tweets sur une seule carte. Depuis le 1er novembre 2010, le site a traité plus de 1,6 millions de Tweets !
En raison de la croissance du marquage par la géolocalisation au moyen de dispositifs mobiles, il n’est pas rare de trouver des emplacements exceptionnels d’envoi de Tweet : désert du Sahara, Cercle polaire, plongée au milieu de l’océan Atlantique, etc.

Note : A World of Tweets est compatible avec tous les navigateur supportant l’HTML5 et le tag canvas, et se dégrade gracieusement en Flash sur les navigateurs plus anciens.

Le plus !

En plus de fournir un aperçu sur l’utilisation de Twitter dans le monde entier, A World of Tweets offre une large variation de vues, d’étiquetages et d’illustrations, permettant à l’utilisateur de comprendre et de digérer un ensemble croissant de données de multiples façons.

Modification de l'affichage de la carte
Affichage en mode chaleur
Affichage en mode chaleur de la vue satellite
Affichage des labels en mode nuage

Constat

Aujourd’hui 198 pays ont déjà recensé, pour la géolocalisation d’au moins un Tweet. On constate que la France n’arrive pas parmi les cinq pays qui Tweets le plus, ni même parmi les cinq premiers pays européens. Avez seulement 1,33% des Tweets mondiaux la France se classe en 12ème position. L’effet Twitter n’est-il pas assez répandu encore en France ? Sûrement.

Affichage des Tweets de la France

Voici le top 5 des pays :

  • United States : 38% des Tweets mondiaux
  • Indonésie : 15% des Tweets mondiaux
  • Angleterre : 10% des Tweets mondiaux
  • Brazil : 7% des Tweets mondiaux
  • Hollande : 5% des Tweets mondiaux
Affichage des totaux des Tweets mondiaux

Force est de constater que les Anglais, dont la population est inférieure à celle de la France, se classent deuxième avec 38% d’envoi de Tweets. La raison ? Peut-être grâce à la langue de Shakespeare ! Quoi qu’il en soit il semble plus intéressant de suivre des Américains, des Indonésiens et des Anglais pour avoir de l’information.

Qu’en pensez-vous ? Ce constat est-il lié à la langue ? A la crainte des français pour dévoiler des informations personnelles et notamment la géolocalisation ?

Source

Mots-clé : awotHTML5tweetsTwitter
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.