Fermer
Navigateurs Web

Google Chrome 56 désactive le contenu Flash pour tous

La dernière version du navigateur de Google, Chrome 56, est sortie et elle va automatiquement désactiver le contenu Flash lors de la visite d’une page Web. Google nous a alertés sur cette fonctionnalité l’année dernière, indiquant que le HTML5 serait utilisé par défaut, pour non seulement créer une expérience de navigation sur le Web plus sûre, mais également pour être moins énergivore. Le blocage du contenu Flash est récemment apparu dans la version bêta de Chrome 56, et est maintenant disponible dans la nouvelle version stable.

Alors que le contenu Flash va indéniablement ralentir votre ordinateur, le HTML5 est beaucoup plus léger et plus rapide. Selon Google, en activant le contenu HTML5 par défaut, cela a pour effet de désactiver tous les contenus Flash sur un site à moins que le visiteur ne stipule le contraire. Ainsi, cela signifie que les utilisateurs de Chrome peuvent permettre au navigateur de lire le Flash sur les sites pour lesquels ils ont confiance et qu’ils visitent fréquemment. Sinon, le contenu Flash nécessite l’autorisation de l’utilisateur pour être lu sur des sites qu’ils visitent pour la première fois.

En plus de cette nouvelle fonctionnalité, Chrome 56 apporte le support du Bluetooth pour les applications basées sur le Web. Ceci est rendu possible par la nouvelle API Web Bluetooth qui utilise le protocole GATT pour permettre aux applications Web de communiquer avec les appareils en Bluetooth LE comme des écrans LED, des jouets, des ampoules, et plus encore. L’ajout du support Bluetooth signifie que les développeurs peuvent insérer seulement « quelques lignes de JavaScript » à leurs applications basées sur le Web.

Un support à WebGL 2.0

Le contenu Flash est désormais bloqué par défaut dans Chrome 56

De plus, Chrome 56 va également offrir un support à la technologie WebGL 2.0. Ce dernier est un moyen pour quiconque d’afficher des graphiques 3D dans la fenêtre du navigateur en utilisant des processeurs graphiques situés à l’intérieur des ordinateurs et des appareils mobiles au lieu de leur processeur. C’est semblable à la façon dont Direct X fonctionne, et permet aux développeurs d’utiliser la puce graphique pour gérer la plupart des tâches. Néanmoins, WebGL fait cela dans l’environnement du navigateur. En fin de compte, les utilisateurs de Chrome verront des jeux 3D plus riche avec WebGL 2.0 que par le passé.

Pour mettre à jour manuellement Chrome, cliquez sur le bouton à trois points à droite de la barre d’adresse, puis sélectionnez « Aide > À propos de Google Chrome ». Sinon, Google Chrome peut être téléchargé ici.

Mots-clé : Chrome 56FlashGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.