Fermer
Smartphones

OnePlus arrête sa gamme de milieu de gamme OnePlus X

Cette semaine, lors de son événement d’un événement en ligne de réalité virtuelle, OnePlus a officiellement présenté son dernier flagship, le très attendu OnePlus 3. Au prix de 399 euros, le OnePlus 3 est conçu en utilisant la même recette que pour ses prédécesseurs : des spécifications haut de gamme, et un prix abordable. Autrement dit, ce dernier va apporter une réelle concurrence au Galaxy S7, au HTC 10, ou encore au LG G5.

OnePlus 3 est le troisième smartphone de la génération phare du constructeur chinois, et le quatrième fabriqué par la firme. Avant cela, le constructeur a dévoilé le OnePlus X, un smartphone de milieu de gamme, en octobre de l’année dernière.

À 239 euros, le OnePlus X était une bonne affaire étant donné ses composants et son prix, mais le lancement du nouveau OnePlus 3 allait tuer la concurrence — même en interne.

OnePlus va abandonner le OnePlus X
OnePlus va abandonner le OnePlus X

OnePlus va se focaliser sur le haut de gamme

En parlant avec Engaget, le PDG de OnePlus, Pete Lau, a confirmé que la société ne prévoit pas de libérer un successeur au OnePlus X. Même si le smartphone de milieu de gamme a un excellent rapport qualité/prix, il pourrait ne pas avoir eu l’effet escompté par l’entreprise. Selon Lau, OnePlus se porte bien en Inde, en Europe et aux États-Unis, mais il n’a pas révélé de chiffre. En outre, le patron de OnePlus reste confiant que l’Europe restera le marché en plus forte croissance pour l’entreprise.

Quant à l’abandon du OnePlus X, Pete Lau dit que son entreprise se concentrera sur les smartphones phares pour le moment. Il a également révélé certains de ses plans à long terme, qui comprennent la fusion des ressources de développement de Oxygen OS, et la version chinoise, Hydrogen OS.

Avec cette annonce, il est probable que nous ne verrons pas un autre dispositif de OnePlus avant le milieu de l’année 2017.

Mots-clé : OnePlusOnePlus X
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.