Fermer
Tests

MWC’15 : prise en main du Samsung Galaxy S6

Je me suis souvent demandé comment une marque comme Samsung n’avait pas réussi à s’imposer sur l’ère des smartphones. Quand j’ai vu le Galaxy S4, j’ai soupiré. Lorsque le Galaxy S5 est arrivé, je suis tombé des nues.

Comment une marque avec tant d’ingénieurs et de designers, hyper-intelligents et bien rémunérés, ne pourrait-elle pas faire quelque chose de chouette ? Si les smartphones étaient jusqu’ici puissants, ces derniers n’arrivaient pas à allier puissance et design.

Cependant, cette année, en réponse à un remaniement interne, les choses ont changé. Le Samsung Galaxy S6 est désormais un bel objet, et ce grâce à une refonte complète, tout en disposant une fois de plus de grosses caractéristiques internes. Alors que la puissance n’est pas seulement là pour le plaisir, chaque élément a un but, afin de s’assurer que le Galaxy S6 fonctionne bien, tout en étant finalement un smartphone que l’on peut mettre aux côtés d’un HTC ou d’un iPhone.

Mais attention, ne nous emballons pas trop vite, TouchWiz est encore à bord. En effet, cette surcouche peut choquer certaines personnes, là où les autres marques semblent encore plus pertinentes. Mais, Samsung a allégé cette surcouche, en s’appuyant sur son travail mené sur le S5, et enlevant beaucoup de bloatwares.

Alors que ce Galaxy S6 est clairement un modèle haut de gamme, il n’était pas difficile d’améliorer de façon spectaculaire et drastique, son nouvel opus.

Galaxy S6 : vidéo de prise en main

Galaxy S6 : conception

Les smartphones ont arrêté la course à la puissance depuis longtemps, très longtemps – sans doute que nous pourrions nous suffire des spécifications de 2013, et aujourd’hui les constructeurs travaillent pour apporter une batterie décente à leurs dispositifs.

Donc, alors qu’aujourd’hui cette course est reléguée au second plan, les constructeurs se battent désormais pour offrir une meilleure conception. Autrement dit, cela signifie que HTC a aujourd’hui une grosse notoriété sur ce secteur, avec des spécifications assez bonnes, tout en offrant l’un des meilleurs smartphones que j’ai jamais tenus.
Apple a réussi la même chose avec le nouvel iPhone 6, en se concentrant sur ​​une coque métallique premium, tout en préservant la batterie pour avoir quelque chose de très convenable.

Pendant tout ce temps, Samsung a peiné, promettant que nous tomberions amoureux du plastique, et montrant qu’une telle conception est plus robuste et résiste mieux aux éraflures. Malheureusement pour elle, cela n’a pas fonctionné.

Donc le projet Zero est né, un plan au sein de Samsung pour une refonte complète de son Galaxy S6. Le plastique a été abandonné, l’imperméabilisation a disparu, afin de faire place à une fusion de verre et de métal.

Galaxy S6 : vue de dos

En d’autres termes, c’est beaucoup, beaucoup mieux comme smartphone, mais encore une fois ce n’est pas difficile quand vous avez un Galaxy S5 à améliorer. Le Galaxy S6 est très intéressant, et la combinaison de métal et du verre Gorilla Glass 4 ne semblent pas souffrir lorsque l’on essaie de plier le smartphone.

Galaxy S6 : vue de face

Il sonne un peu creux quand on tape sur la coque arrière, mais avec l’épaisseur de 6.8 mm, c’est un peu compréhensible. Malheureusement, Samsung a dû faire des concessions, en retirant deux caractéristiques que des utilisateurs ont depuis des années. Le port micro-SD a été abandonné, et la batterie n’est plus amovible.

Le raisonnement derrière cela est selon Samsung, que le premier a pour but d’améliorer la performance et la vitesse (quelque chose que le S5 a trainé comme un boulet), et le second est clairement pour permettre une conception monocoque.

Galaxy S6 : il n'est plus possible de mettre une carte micro-SD

Bien que la batterie amovible ne soit pas une catastrophe, après tout il est aussi facile de transporter une batterie externe, la disparition du port micro-SD est une honte. Si j’apprécie l’envie de Samsung d’apporter quelque chose de meilleur, d’autres smartphones Android semblent être très réactifs tout en disposant d’un stockage extensible.

Samsung commercialise le Galaxy S6 avec des capacités de stockage de 32, 64 et 128 Go.

Je suis très impressionné de la façon dont Samsung a construit ce smartphone. La firme a réussi l’incroyable exploit de mettre le meilleur écran sur le marché, en combinant un écran de 5.1 pouces, une résolution Quad HD, et la technologie Super AMOLED. Le tout dans un châssis qui est à peine plus grand que l’iPhone 6.
Là où Sony et Apple ont opté pour des écrans avec des résolutions 720p, Samsung a embarqué quatre fois plus de pixels dans le même encombrement.

Galaxy S6 : fabuleux écran

Bien sûr, tout cela pourrait se faire au détriment de la batterie. Après tout, plus de pixels demandent plus de puissance, et dans un châssis de plus en plus mince, suggèrent moins de place pour une batterie. Et en effet, la batterie de 2 550 mAh est plus petite que la batterie de 2 800 mAh incrustée dans le Galaxy S5. Je suis très impatient d’avoir le smartphone en test pour mesurer l’autonomie du dispositif.

Le téléphone va être décliné en quatre coloris à son lancement.

Galaxy S6 : TouchWiz

TouchWiz, la surcouche Android de Samsung, n’est pas encore optimale, mais a été nettoyée. Elle a encore le même look qu’auparavant, avec des couleurs criardes et une quantité d’options qui pourraient s’avérer inutiles pour beaucoup. Néanmoins, ces dernières sont beaucoup moins nombreuses que la version incrustée dans le Galaxy S4 .

Les principaux changements concernent les menus. Samsung précise que les boîtes de dialogue supplémentaires qu’il jugeait inutiles sont abandonnées. D’autres applications ont été retravaillées. Les icônes ont également été aplaties. Sans aucun doute que les directives imposées par Google pour le Material Design de Android 5.0 Lollipop y sont pour beaucoup.

Galaxy S6 : TouchWiz

Mais, l’une des grandes nouveautés est la perte de S Voice lors d’un double-tap sur le bouton Home. Au lieu de cela, vous serez redirigé vers la caméra qui, selon Samsung, s’active en 0,7 seconde.

Galaxy S6 : spécifications

Les spécifications sur le Galaxy S6 de Samsung sont très haut de gamme. J’ai déjà précisé que l’écran offrait une résolution Quad HD, le tout dans une toute nouvelle conception. Mais, tout ceci est rejoint par un processeur octa-core de 64 bits, couplé à 3 Go de mémoire vive et d’un stockage compris entre 32 et 128 Go.

Dans mes premiers tests, le smartphone a correctement réagi à l’ouverture et la fermeture de multiples applications. Cela est de bon augure pour la suite.

Galaxy S6 : capteur d'empreintes digitales améliorés

Le capteur d’empreintes digitales est également présent, et c’est une option tactile, dans la même veine que l’iPhone 5S et l’iPhone 6. Ce sont d’excellentes nouvelles face au premier opus plutôt décevant. On peut espérer que cette nouvelle technologie permettra d’être plus précis, tout en offrant un maximum de sécurité.

Les options de paiement ont été augmentées pour inclure le paiement à bande magnétique. Autrement dit, le smartphone peut en quelque sorte imiter la bande magnétique sur votre carte de crédit. De plus, une puce NFC apporte davantage de fonctionnalités.

Galaxy S6 : verdict

Dans son ensemble, c’est un smartphone très, très bon, et que même les plus robustes fans d’Android ne pourront pas mettre de côté, en dépit de leur attitude à l’égard de Samsung.

Galaxy S6 : très bon smartphone

La perte du port micro-SD et la batterie non-amovible vont sans doute ralentir de potentiels acheteurs. Mais ce retrait est un vrai choix, du fait de la direction qu’a prise Samsung.

Mots-clé : Galaxy S6MWC 2015Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.