Fermer
Apple

Apple Pay pourrait être retardé en novembre

Le lancement de Apple Pay pourrait prendre du retard aux États-Unis, et ce après qu’un quatuor de banques, qui travaillent en étroite collaboration sur le projet, a admis que le mois d’octobre vanté pour être la date de lancement du nouveau service de paiement mobile d’Apple pourrait ne pas être atteint.

USAA, l’une des quatre banques américaines travaillant sur ​​Apple Pay, commencerait à offrir le service Apple Pay pour ses titulaires d’une carte Visa et Mastercard dès le 7 novembre, rapporte The Daily Dot.

Malheureusement pour tous ceux qui attendaient impatiemment le service, sachez que ce qui est mentionné précédemment arrive en conflit avec diverses sources mentionnant que Apple Pay arrivera avec iOS 8.1 le 20 octobre prochain, et que les commerçants pourraient immédiatement commencer à offrir le service de paiement NFC.

Apple Pay pourrait être retardé en novembre

Il est important de souligner que les propriétaires de l’iPhone 6 et 6 Plus sont les seuls clients qui seront en mesure d’utiliser Apple Pay lors de son lancement, car ce sont les deux seuls smartphones de la firme de Cupertino à embarquer la technologie NFC. Les propriétaires de l’iPhone 5, 5C et 5S devront quant à eux attendre que la Apple Watch sorte, et ce car celle-ci embarque une puce NFC et peut être couplée avec les smartphones plus anciens de la firme.

La prochaine fois que l’on a parlé de Apple Pay a été lorsque le code source du futur système d’exploitation mobile de la firme de Cupertino a révélé qu’il pourrait arriver sur les futures tablettes de la firme, aux côtés du capteur d’empreintes digitales Touch ID.

Si Apple Pay est très attendu outre-Atlantique, en France la plateforme devrait avoir des débuts plus complexes.

Mots-clé : Apple Pay
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.