Fermer
PériphériquesTechnologies

Ainsi, le PC est en train de mourir, hein ? Dites-le à Lenovo

Le PC est en train de mourir. Le PC est mort. Vive le PC. Réellement ? Non ! Il suffit de demander à Lenovo comme en témoigne ZDNet.

Le fabricant d’ordinateur portable, de bureau et de dispositifs mobiles a indiqué que ses livraisons de PC de bureau ont augmenté. Si elles ne pouvaient pas avoir augmentées de beaucoup, seulement un petit pour cent au cours de la période des trois derniers mois, il s’agit tout de même d’une croissance dans un marché qui ne cesse de considérablement ralentir au cours des dernières années, ce qui en fait un événement particulièrement impressionnant. L’industrie a dans son ensemble diminué de 6%, même si pour Lenovo la part de marché est passée à 16,5%, gagnant 1,3% par rapport à la période précédente.

Concernant l’activité des ordinateurs portables de Lenovo, celle-ci a obtenu un sérieux coup de pouce. Le fabricant de gadget chinois a déclaré que les ventes de portables ont augmenté de 8%, permettant ainsi de récolter 5 milliards de dollars. Lenovo a atteint ces objectifs, malgré le fait que le marché a diminué de 12% au total.

Dans l’ensemble, les ventes de PC Lenovo durant le deuxième trimestre se sont écoulées à près de 14,1 millions dispositifs, rapporte l’entreprise. Elle a également indiqué qu’elle a atteint une part de marché trimestrielle la plus élevée de son histoire, atteignant 17,7%, soit une augmentation de 2%.

Ainsi, le PC est en train de mourir, hein ? Dites-le à Lenovo

“Nous sommes optimistes quant aux perspectives de l’industrie”, a déclaré le PDG de Lenovo, Yang Yuanqing, dans un communiqué.

Peut-être que le PC n’est pas mort après tout. Considérez ceci : la plupart des articles sur les “PC sont morts” sont probablement écrits sur PC. Y compris celui-ci.

Mots-clé : LenovoPCventes
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.