fermer
ActualitésOS

Une sandbox de Flash Player au sein de OS X Mavericks devrait accroître la sécurité dans Safari

Préoccupé par le fait de contrecarrer les logiciels malveillants sur le fraîchement dévoilé système d’exploitation de bureau d’Apple, OS X Mavericks ? Et bien, si cela peut vous faire respirer mieux, Adobe a annoncé que désormais Flash va disposer d’une “sandbox” dans le navigateur Safari. L’entreprise a indiqué s’être engagée dans un effort conjoint avec Apple afin de protéger le navigateur de Cupertino en utilisant ce qu’elle nomme OS X App Sandbox.

Dans un article sur le blog, le stratège de la sécurité de la plateforme d’Adobe, Pélée Uhley, a déclaré que les capacités de Flash Player pour lire et écrire les fichiers seront limités aux seuls endroits dont il a besoin pour fonctionner correctement. Ainsi, la sandbox, que l’on nomme également comme étant le bac à sable, limite également les connexions locales de Flash Player pour les ressources de l’appareil et les canaux de communication inter-processus (IPC). Enfin, elle limite les privilèges des réseaux de Flash Player pour empêcher des connexions inutiles.

Uhley a continué à indiquer que “les utilisateurs de Safari sur OS X Mavericks peuvent afficher du contenu en provenance de Flash Player tout en bénéficiant de ces garanties de sécurité supplémentaires”. L’équipe d’Adobe tient d’ailleurs à remercier l’équipe de sécurité d’Apple pour avoir travailler avec eux et ainsi fournir cette solution.

Une sandbox de Flash Player au sein de OS X Mavericks devrait accroître la sécurité dans Safari

Pour l’état des lieux, qu’il s’agisse de Chrome, Internet Explorer et Firefox, ces trois navigateurs ont déjà tous reçu le traitement du bac à sable, et ce depuis bien longtemps. Le retard de la mise en place de la sandbox pour Safari peut être lié aux relations tendues entre Adobe et Apple au cours des dernières années. Vous vous souvenez peut-être que l’ancien PDG d’Apple, Steve Jobs, a fustigé flash en avril 2010, diffusant ses idées sur ses enjeux en matière de sécurité, de performance et d’autonomie, entre autres. Jobs a également dit à l’époque que dans une ère de dispositifs mobiles de faible puissance, Flash “ne répond pas”.

Il semble que certaines barrières ont été réparées depuis.

Tags : AdobeAppleFlashFlash PlayerOS X Mavericks
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.