fermer
Développement

Le GSoC 2024 invite les projets IA/ML à rejoindre la communauté open source

Le GSoC 2024 invite les projets IA/ML à rejoindre la communauté open source

La fenêtre de candidature pour les organisations open source qui souhaitent participer au GSoC 2024 est maintenant ouverte avec une date limite fixée au 6 février.

Cette année, Google cherche à intégrer au programme davantage de projets open source dans le domaine de l’IA/ML et a introduit une durée d’engagement plus courte.

Le Google Summer of Code, qui en est à sa vingtième saison, a connu un changement d’orientation au cours des 2 dernières années. La devise initiale du GSoC, « flip bits not burgers », mettait l’accent sur l’activité de codage — même si la rubrique suggérait d’autres tâches à accomplir par les participants. Aujourd’hui, l’accent semble être mis davantage sur la formation de relations durables entre les nouveaux bénévoles et les organisations open source, et le programme n’est plus réservé aux étudiants. Le programme est désormais ouvert à toute personne âgée de 18 ans et plus qui souhaite s’impliquer dans l’open source en tant que nouveau contributeur :

Pendant le Google Summer of Code, les contributeurs participants sont associés à des mentors issus d’organisations open source, ce qui leur permet de se familiariser avec les techniques de développement de logiciels dans le monde réel. Les contributeurs apprendront auprès de développeurs open source expérimentés tout en écrivant du code pour des projets réels ! Une petite allocation est fournie en guise d’encouragement.

En résumé, le Google Summer of Code peut être considéré comme un intermédiaire entre ceux qui sont désireux de coder et les organisations open source qui ont besoin de davantage de contributeurs. Il est également très efficace dans ce rôle, comme le révèlent ces statistiques :

L’élargissement de l’éligibilité a porté ses fruits et Stephanie Taylor a écrit dans son rapport sur le programme 2023 : « nous avons eu l’un de nos groupes de contributeurs GSoC les plus enthousiastes avec 841 contributeurs GSoC qui ont achevé leurs projets avec 159 organisations open source ».

Les commentaires des contributeurs et des mentors de la saison 2023 ont abouti à une nouvelle option pour l’engagement dans la durée du projet. En plus des projets moyens (~175 heures) et grands (~350 heures), la saison 2024 proposera également des projets petits (~90 heures) afin de permettre à de potentiels nombreux contributeurs qui souhaitent se familiariser avec le développement open source mais qui ne peuvent pas consacrer la totalité ou même la moitié de leur été au programme de prendre part au projet.

Des projets liés à l’intelligence artificielle ou de l’apprentissage automatique

Pour 2024, le GSoC recherche davantage de projets open source dans les domaines de l’intelligence artificielle ou de l’apprentissage automatique.

Annonçant que les projets et organisations open source peuvent postuler jusqu’au 6 février 2024 à 19 heures, heure de Paris, Stephanie Taylor a posté :

Nous accueillons tous les types d’organisations et sommes très désireux d’impliquer des organisations mentors pour la première fois dans le GSoC. Nous encourageons les nouvelles organisations à se faire recommander par des organisations expérimentées qui pensent qu’elles pourraient participer au GSoC.

Les organisations open source qui découvrent GSoC sont encouragées à consulter son guide du mentor et à visionner cette courte vidéo de 2017 sur les raisons pour lesquelles les projets open source sont enthousiastes à l’idée de faire partie du programme GSoC :

Le GSoC annoncera publiquement les organisations choisies pour le GSoC 2024 le 21 février. À cette occasion, les contributeurs potentiels devraient commencer à explorer leur idée de candidature avant la période de candidature des contributeurs, qui se déroulera du 18 mars au 2 avril.

Tags : GoogleGoogle Summer of CodeGSoC 2024Summer of Code
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.