fermer
Google

Google face à un procès pour violation de brevet par Singular Computing

Google face à un procès pour violation de brevet par Singular Computing

Google s’apprête à faire face à un jury fédéral après avoir été accusé de violation de brevet, ce qui pourrait conduire l’entreprise technologique à payer des milliards.

Singular Computing, fondée par Joseph Bates, scientifique du Massachusetts et ancien professeur au MIT, affirme que l’entreprise détenue par Alphabet a copié sa technologie propriétaire et l’a utilisée pour prendre en charge des fonctions d’IA dans Google Recherche, Gmail, Google Traduction et d’autres services Google.

Selon un document judiciaire de Google, Singular Computing demande jusqu’à 7 milliards de dollars de dommages et intérêts, ce qui représenterait plus du double du montant le plus élevé jamais accordé pour violation de brevet dans l’histoire des États-Unis.

Dans une requête déposée en décembre, le principal expert en dommages-intérêts de Singular Computing, Philip Green, a affirmé « qu’une licence pour les brevets en cause aurait donné lieu à un paiement de redevances allant jusqu’à 6,6 milliards de dollars ». Google avait tenté de rejeter son témoignage.

Selon Reuters, Jose Castaneda, porte-parole de Google, a déclaré que les brevets de Singular étaient « douteux », ajoutant que Google avait développé ses processeurs « de manière indépendante pendant de nombreuses années ».

« Nous sommes impatients de rétablir la vérité devant le tribunal », a poursuivi Castaneda.

Google semble maîtriser

En 2020, la plainte de Singular affirmait que Bates avait « breveté des architectures qui permettent […] une utilisation plus efficace des transistors d’un ordinateur et qui ont révolutionné la manière dont l’apprentissage et l’inférence de l’IA sont réalisés ». Il affirme que le scientifique a partagé ses innovations en matière de traitement informatique avec Google entre 2010 et 2014.

L’action en justice ajoute également que Google était conscient que sa demande de services aux utilisateurs basés sur l’IA dépassait largement ses capacités informatiques avant 2017. L’entreprise a reconnu que sans l’intégration de la technologie des brevets de Bates dans ses ordinateurs, « elle aurait dû au moins doubler son empreinte informatique pour répondre à une telle demande en fournissant uniquement des services de reconnaissance vocale accrus ».

En juillet dernier, un juge fédéral a empêché Google de dire aux jurés que l’architecture informatique développée par Bates n’était pas éligible à la protection des brevets américains ou que les brevets revendiqués n’étaient pas valables pour d’autres raisons.

Qu’est-ce que le logiciel d’IA de Google ?

Google a introduit son logiciel de traitement neuronal de l’IA en 2016, qui est utilisé pour fournir des processus complexes d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique sur le téléphone lui-même, apportant essentiellement la puissance de l’informatique sur le cloud à un smartphone. Singular a allégué que plusieurs versions des unités Tensor violaient ses droits de brevet.

Toutefois, il a été rapporté que Google avait déclaré dans le document que « les ingénieurs avaient des sentiments mitigés sur la technologie et la société l’a finalement rejetée, disant explicitement au Dr Bates que son idée ne convenait pas au type d’applications que Google était en train de développer ».

Tags : Singular Computing
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.