close
Mobile

Les ventes de smartphones Huawei ont chuté de plus de 81 % en 2021 suite à l’interdiction des États-Unis

Les ventes de smartphones Huawei ont chuté de plus de 81 % en 2021 suite à l'interdiction des États-Unis

Lorsque les États-Unis ont interdit l’entrée des smartphones chinois sur leur territoire, de nombreuses grandes marques technologiques ont souffert de ses conséquences. L’une d’entre elles est Huawei, qui aurait eu des difficultés à expédier ses produits l’année dernière.

En 2020, Huawei occupait à l’époque la troisième place des plus grandes entreprises de smartphones dans le monde. En tant que tel, le géant technologique chinois a pu livrer 188,5 millions d’unités rien que cette année, selon PhoneArena. Avant cela, le fabricant de smartphones a réussi à expédier 240,6 millions de smartphones en 2019. Fait intéressant, elle a dépassé Apple qui n’a livré que 198,1 millions d’unités. Cependant, elle n’a pas évincé Samsung qui est restée à la première place avec 298 millions d’unités livrées.

Au milieu de ses bonnes performances au cours des dernières années, les États-Unis ont décidé de placer Huawei sur la liste des entités. Selon les autorités, cette décision est intervenue après avoir évoqué des problèmes de sécurité. La marque chinoise s’est donc vu interdire l’accès à la chaîne d’approvisionnement américaine.

Depuis lors, le destin de Huawei s’est écroulé. Les autorités ont privé le géant technologique de l’accès aux services mobiles de Google. Cela signifie que les utilisateurs de smartphones Huawei ne peuvent pas accéder aux applications Android telles que le Google Play Store, Google Maps, etc.

Bien que cela n’ait pas eu beaucoup d’importance pour l’entreprise puisque la plupart des applications Google étaient déjà interdites avant que cela ne se produise, Huawei a ressenti l’impact sur ses expéditions. En particulier, les versions mondiales des smartphones ont pris du retard par rapport à leurs concurrents qui proposent des applications de Google.

Des fabricants de puces américains uniquement pour Huawei

Dans la foulée, les États-Unis ont également imposé une nouvelle politique visant à empêcher la livraison de puces non américaines à Huawei. En fait, cela a entraîné pour l’entreprise une énorme dégradation de ses produits, car la livraison de puissants chipsets était déjà entravée.

En outre, les puces Kirin 9000 5G n’ont plus été utilisées sur les smartphones de Huawei. Au lieu de cela, la société a dû compter sur le Snapdragon 888 de Qualcomm pour ses produits phares tels que le P50 et sa version Pro.

Pour survivre aux restrictions technologiques et même à l’ensemble de l’entreprise, Huawei a décidé de vendre sa sous-unité à un consortium composé de plus de 30 concessionnaires. L’offre qui a coûté plus de 15 milliards de dollars a permis à Honor d’accéder à nouveau aux applications Google, en plus des puces 5G de pointe.

Une vraie restriction

Dans un autre article de Technical Ripon, les restrictions globales imposées à Huawei ont entraîné une baisse de 81,6 % de ses expéditions. Pour ajouter, la part de marché du fabricant chinois de smartphones a également chuté à seulement 3 % l’année dernière. En 2020, il a enregistré une part de marché de 15 %.

Pendant ce temps, Tech Times a écrit dans un autre article en 2021 que Huawei a utilisé davantage de composants fabriqués en Chine sur ses derniers fleurons. Le rapport suggère également que l’entreprise a récolté une augmentation de 30 % grâce à cette adoption.

Tags : Huawei
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.