close
Mobile

Qualcomm perd le leadership des puces électroniques, MediaTek enregistre un grand essor

Qualcomm perd le leadership des puces électroniques, MediaTek enregistre un grand essor

Presque à l’image de la vieille rivalité entre Intel et AMD, Qualcomm et MediaTek se sont traditionnellement affrontés depuis l’explosion du marché des smartphones il y a quelques années. MediaTek était considéré comme offrant des options plus abordables, mais souvent avec des performances inférieures. Il semble que ses investissements aient finalement porté leurs fruits.

En effet, alors que Qualcomm était jusqu’à récemment le fabricant de puces dominant les marchés mondiaux, il semble que l’année 2020 ait donné lieu à un changement de place majeur, MediaTek ayant récemment réussi à s’assurer la première place.

En d’autres termes, MediaTek est devenu le premier fabricant de puces au monde, dépassant Qualcomm, les données partagées par Omdia pour Digitimes révélant que la société a réussi à expédier pas moins de 351,8 millions de puces pour les smartphones l’année dernière. Ce chiffre représente 27,2 % du marché, de sorte que MediaTek a réussi à augmenter en un an seulement sa part de 17,2 %.

Sans surprise, ce boom s’est produit à un moment où la demande de puces a tout simplement explosé.

La pandémie liée à la COVID-19 a généré un boom surprenant de la demande de puces, notamment parce que les gens sont passés du bureau standard à un lieu de travail ad-hoc à leur domicile. Les ventes de nouveaux appareils, tels que les tablettes, les smartphones et les PC, ont donc également augmenté, ce qui a eu pour effet d’accroître la demande de puces.

Davantage de commandes de la part de clients de premier plan

Il va sans dire que l’impressionnante réussite de MediaTek a été alimentée par les ventes plus importantes enregistrées par ses clients, notamment les plus grands fabricants de smartphones au monde.

Par exemple, Xiaomi a augmenté ses commandes de puces MediaTek de pas moins de 223 % par rapport à 2019, tandis que OPPO, qui était le deuxième plus gros client l’année dernière, a installé des puces MediaTek sur 55,3 millions d’appareils.

Counterpoint a déclaré en décembre que l’augmentation de MediaTek était alimentée par l’accent mis sur les appareils de milieu de gamme, l’interdiction de Huawei aux États-Unis et sa collaboration avec Samsung, Xiaomi et Honor. « La part des puces MediaTek chez Xiaomi a été multipliée par plus de trois depuis la même période l’année dernière. MediaTek a également été en mesure de tirer parti de l’écart créé par l’interdiction de Huawei par les États-Unis. Les puces MediaTek abordables fabriquées par TSMC sont devenues la première option pour de nombreux équipementiers afin de combler rapidement le vide laissé par l’absence de Huawei. Huawei avait également acheté une quantité importante de puces avant l’interdiction », expliquait alors Counterpoint.

2021 pourrait être une année complètement différente, d’autant plus que l’écart entre MediaTek et Qualcomm n’est pas si important. Omdia, qui a publié ces chiffres, prévoit tout de même que MediaTek conservera son avance, d’autant plus que le marché des smartphones moins chers continue de croître.

Tags : MediaTekQualcomm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.