Fermer
Smartphones

Honor V40 : le premier smartphone post-Huawei est officiel

Honor V40 : le premier smartphone post-Huawei est officiel

Honor n’est plus sous l’aile de Huawei, et bien que cela vienne avec sa liberté face aux pressions américaines, c’est aussi une perspective décourageante de ne pas avoir le soutien d’un grand fabricant de smartphones comme peut pouvait l’être Huawei. Néanmoins, le premier appareil de sa nouvelle ère est maintenant là.

En effet, Honor a annoncé son nouveau smartphone phare, le Honor V40 5G, son premier depuis que Huawei a vendu la société à un consortium de partenaires chinois basé à Shenzhen. Pour l’instant, le smartphone est exclusivement destiné à la Chine, mais la série V de Honor fait généralement son apparition vers le reste du monde sous la marque « View » — il pourrait donc arriver sur le marché français comme le Honor View 40.

Le Honor V40 a été largement développé lorsque Honor faisait partie de son ancienne société mère, et son esthétique le suggère également. À l’avant, le smartphone porte la découpe ovale à double caméra comme le P40 Pro, tandis qu’à l’arrière, le bloc de la caméra aligné en haut à gauche rappelle également le vaisseau amiral de Huawei. Cela dit, il y a de quoi le différencier du Honor V30.

Le Honor V40 possède un écran OLED de 6,72 pouces avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz et une fréquence d’échantillonnage de 300 Hz — deux chiffres qui dépassent de loin les produits Huawei actuels. Le panneau de 10 bits prend également en charge la norme HDR10, tandis que les deux haut-parleurs devraient améliorer l’expérience d’écoute. Comme attendu, le Honor V40 abandonne le silicium Kirin. Il est alimenté par un processeur MediaTek Dimensity 1000+. En ce qui concerne les caméras, la caméra principale est dotée d’un capteur de 50 mégapixels de 1/1,56 pouce. Bien que la conception soit passionnante, le reste de la matrice ne l’est pas. Il est complété par un capteur ultra-large de 8 mégapixels et un capteur macro de 2 mégapixels. Une caméra frontale de 16 mégapixels est placée à côté d’un capteur secondaire dans la découpe ovale. Les couleurs comprennent le Magic Night Black (noir), le Titanium Silver (gris) et le Rose Gold (or rose).

La batterie d’une capacité de 4 000 mAh peut être chargée sans fil à 50 W ou à 66 W avec un câble.

Avec les services et applications Google en Europe ?

Huawei a annoncé qu’elle vendait Honor en novembre en raison d’une « pression énorme » et d’une difficulté à assurer une chaîne d’approvisionnement adéquate. Bien que Honor soit exploitée indépendamment de Huawei, elle s’appuyait sur la société mère pour une grande partie de sa technologie, comme les processeurs Kirin de HiSense. Cela signifie qu’elle a été frappée tout aussi durement par les sanctions américaines interdisant aux entreprises américaines de faire des affaires avec Huawei.

Les smartphones de la gamme Honor V40 sont bien sûr en cours de développement depuis le début du mois de novembre, mais maintenant que Huawei s’est séparée de Honor, la version internationale « View 40 » du V40 pourrait être livrée avec les services Google à bord. Cela permettrait à Honor de vendre des smartphones sur les marchés occidentaux et au-delà sans l’énorme inconvénient de devoir s’appuyer sur l’AppGallery de Huawei, qui ne peut toujours pas concurrencer le Play Store de Google en dehors de la Chine, où Google n’est pas présent.

Dans le même temps, Honor n’a plus l’avantage de s’appuyer sur la chaîne d’approvisionnement de Huawei, elle va donc avoir du travail à faire pour s’imposer comme une marque forte à part entière une fois que les smartphones seront lancés ailleurs. Pour l’instant, le Honor V40 est disponible en Chine à partir de 3 599 yuans (~ 460 euros) pour un modèle avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. 3 999 yuans (~ 510 euros), ce qui double la capacité de stockage à 256 Go.

Mots-clé : HonorHonor V40Honor View 40Huawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.