Fermer
Périphériques

CES 2021 : les puces Intel Alder Lake veulent concurrencer les processeurs ARM et Apple M1

CES 2021 : les puces Intel Alder Lake veulent concurrencer les processeurs ARM et Apple M1

Intel a une nouvelle génération de puces pour ses ordinateurs de bureau qui est lancée au CES 2021, également connue sous le nom de Rocket Lake-S. Toutefois, la société parle déjà de son remplacement, qui devrait intervenir dès le second semestre 2021. Il est possible que les processeurs Rocket Lake-S ne soient en circulation que pendant quelques mois avant que l’attention ne se tourne vers les puces Alder Lake.

Pourquoi ce délai si court ? Eh bien, Alder Lake est un lancement incroyablement important pour Intel. La transition de la société vers une architecture 10 nm a été longue et difficile. Elle a commencé en 2019 avec le lancement de puces Ice Lake, les premières puces à 10 nm de la société. Le lancement a été limité aux ordinateurs portables légers et minces avec des TDP de 15 watts. Ce n’est que maintenant que nous voyons le nœud de 10 nm être utilisé dans les ordinateurs portables de jeu de la série H de 35 watts, avec des puces de 45 watts à l’horizon.

Lorsque Alder Lake sortira, deux années complètes se seront écoulées depuis l’arrivée des puces Ice Lake sur le marché. Pendant ce temps, AMD a bénéficié du succès du nœud de gravure de 7 nm du TSMC depuis l’année dernière.

C’est pourquoi il est plus important que jamais que Intel continue à parler et à démontrer le succès de son processus de 10 nm.

Selon les dernières annonces d’Intel, Alder Lake sera construit sur une « nouvelle version améliorée du SuperFin 10 nm », la refonte du transistor qui a été lancé dans ses puces Tiger Lake en 2020. À l’époque, Intel avait déclaré que la conception raffinée du transistor avait permis « la plus grande amélioration d’un seul intranœud de son histoire » et « une amélioration des performances comparable à une transition d’un nœud complet ». Les résultats ont été à la hauteur des promesses d’Intel.

Un bon des performances ?

Ce même saut de performance s’appliquera-t-il également à Alder Lake ? Intel semble convaincu que oui. Les nouvelles puces « combineront des cœurs haute performance et des cœurs à haut rendement en un seul produit » — une approche analogue à la technologie BIG.little de ARM. Les « cœurs à haut rendement » seront la dernière version des cœurs Atom d’Intel, désormais connus sous le nom de Tremont. Intel travaille sur ces processeurs hybrides depuis des années, et plus récemment sur des produits mobiles comme Lakefield. Alder Lake sera la première fois qu’on le verra sur un produit grand public et dans une puce de bureau.

Alder Lake lancera également pour la première fois la puce graphique intégrée Intel Xe sur les offres de Intel pour les ordinateurs de bureau.

Rivaliser avec ARM

Selon Intel, ces puces Alder Lake devraient sortir au cours du second semestre 2021. Le lancement de deux générations de processeurs pour les ordinateurs de bureau en un an est sans précédent pour la firme. Mais avec le temps qui passe et la transition vers le nœud de 10 nm, Alder Lake est très attendu. Le moment est particulièrement bien choisi : les puces Alder Lake représentent le produit de Intel le plus proche des puces basées sur la technologie ARM, comme les processeurs Apple M1, qui ont changé la donne et qu’Apple a lancés en novembre de l’année dernière.

Si Intel peut réaliser ses projets, la société pourrait bien retrouver une partie de la position qu’elle avait auparavant.

Mots-clé : Alder LakeCES 2021Intel
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.