close
Microsoft

Une nouvelle fuite de Microsoft révèle ses ambitieux plans de sa gamme Surface

Une nouvelle fuite de Microsoft révèle ses ambitieux plans de sa gamme Surface

Il n’est pas surprenant que Microsoft cherche à suivre Apple dans la conception de ses propres processeurs ARM compatibles avec Windows 10. La dernière fuite met l’accent sur les serveurs Windows, mais les appareils grand public seront également ciblés par le géant de Redmond. La famille actuelle de Microsoft basée sur une architecture ARM, la Surface Pro X, fonctionne avec une puce développée en partenariat entre Microsoft et Qualcomm, avec les première et deuxième générations de processeurs 8cx de Qualcomm au cœur des SQ1 et SQ2 de Microsoft.

Le passage à sa propre conception de puces ARM pourrait permettre à Microsoft de tirer parti des mêmes avantages que Apple a trouvés avec son processeur Apple M1. Ce dernier possède des circuits spécifiques qui fonctionnent en tandem avec le code de bas niveau de macOS, ce qui offre des avantages significatifs en matière de vitesse et d’efficacité.

Microsoft Windows fonctionne sur une empreinte technologique beaucoup plus large, avec différents fabricants et différents types de puces. Il doit être beaucoup plus universel et offrir une plus grande compatibilité. Pour obtenir cette portée, il faut échanger des choses, à savoir les incroyables connexions entre les logiciels et le matériel sur lesquelles Apple peut s’appuyer.

Il y a certainement des avantages à ce que Microsoft conçoive sa propre puce, mais il lui faudrait contrôler le matériel informatique ainsi que les logiciels pour en tirer le meilleur parti.

Un effort mené par le cloud

Les dernières news ne nous donnent peut-être pas beaucoup de détails, mais l’information générale suggère que c’est ce qui est prévu. Ian King et Dina Bass affirment : « Le plus grand fabricant de logiciels du monde utilise les plans de Arm Ltd. pour produire un processeur qui sera utilisé dans ses centres de données, selon des personnes connaissant bien les plans. La société étudie également la possibilité d’utiliser une autre puce qui alimenterait certains de ses ordinateurs personnels de la gamme Surface. Les gens ont demandé à ne pas être identifiés en discutant d’initiatives privées ».

L’effort semble être mené par le cloud, et le fait de fonctionner avec son propre processeur dans ses serveurs offrira des avantages naturels d’une puissance de traitement accrue pour moins d’énergie et de chaleur permettant ainsi une meilleure performance que n’importe quelle ferme de serveurs.

L’offre grand public

Mais c’est le potentiel d’un appareil grand public avec une intégration plus étroite qui a été évoqué, et cela m’a personnellement enthousiasmé.

Le projet Surface Pro X susmentionné a prouvé que le projet Windows 10 on ARM est prêt à être utilisé par le grand public, et alors que l’année 2020 touche à sa fin, la version bêta de l’émulation 64 bits rejoint l’émulation 32 bits et la possibilité d’exécuter l’ARM64 en natif, ouvre ainsi le vaste catalogue d’applications Windows.

On remarque également que les deux choix d’émulation n’offrent pas des performances comparables à celles d’une machine basée sur une architecture x86, et que l’autonomie de la batterie est importante. Cela contraste avec la sensation d’exécuter des applications macOS x86 sur les nouveaux MacBook et Mac mini équipés d’une puce Apple M1. La raison est simple, la puissance supplémentaire des machines Apple compense les inefficacités de toute couche d’émulation.

Microsoft, en créant une puce ARM sur mesure, va prendre le meilleur de la Surface Pro X (et il y a beaucoup à aimer) et le coupler à l’intégration étroite de Windows 10. La nouvelle puce comblera certainement l’écart qui existe actuellement entre Windows et macOS.

Tags : ARMSurface
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.