Fermer
ActualitésGoogle

La console développeur de Google Play désormais accessible pour tous

Google Play est lentement mais sûrement en train de devenir une plateforme de distribution majeure pour les applications Android. Par cela, je veux dire que les développeurs apportent de plus en plus leur contenu que l’on trouvait précédemment exclusivement sur la plateforme iOS, vers celle de Google. Une partie de ce succès peut être attribué à Google Play, qui en train de devenir l’une des plateformes de développement les plus respectueuses. La dernière version ne sert qu’à rendre Google Play encore meilleure.

Google a annoncé aujourd’hui que leur mise à jour tant attendue de la nouvelle console développeur est maintenant disponible pour les développeurs, “petits et grands”. Celle-ci va ainsi permettre aux développeurs de plus facilement suivre la façon dont chacune de leur application “vit” sur ​​Google Play en montrant les installations actives, les notes moyennes, et des rapports détaillés sur la réussite de votre application.

La console développeur elle-même a reçu une importante cure de rajeunissement. Voici ce que vous verrez lorsque vous accéderez à la console développeur et que vous aurez cliqué sur “Essayez la nouvelle version” :

La console développeur de Google Play désormais accessible pour tous - Nouvelle console développeur sur Google Play

Au-delà de l’aspect purement visuel, la nouvelle console développeur dispose également de rapports plus détaillés que jamais. Le haut de la page mettra en vedette un graphique qui montre l’augmentation ou la diminution de la note d’utilisateur selon une échelle de temps. Elle va également classer vos notes par : produit, pays, langue, opérateur, la version Android, et la version de l’applicatif. Voici à quoi ceci va ressembler :

La console développeur de Google Play désormais accessible pour tous - Rapport détaillés

D’autres changements incluent un processus rationalisé d’édition de l’application qui permet aux développeurs de démarrer soit avec un APK ou le nom de l’application. Le nouveau procédé permet d’enregistrer une application avant même d’avoir toutes les informations nécessaires pour votre application. Ce serait bête de se faire piquer une idée…

En ce qui concerne l’appui linguistique, les développeurs peuvent désormais publier une liste d’application dans 49 langues. Cela est dû en partie au fait que Google est actuellement en train de pousser Google Translate à la fois sur le Web et sur les versions mobiles. Toutes les annonces seront automatiquement traduites dans la langue maternelle de l’utilisateur sur le Web à partir d’aujourd’hui et seront bientôt disponibles sur mobile.

Mais si tout semble parfait, sachez qu’il y a tout de même quelques inconvénients avec cette nouvelle console développeur. En effet, celle-ci pour l’instant ne supporte malheureusement pas les multiples APK ou des fichiers avec l’extension APK. Google travaille sur l’ajout de ce support, mais la firme encourage les développeurs qui font usage de ces caractéristiques particulières de continuer à utiliser l’ancienne console développeur jusqu’à une nouvelle mise à jour.

N’importe quel développeur intéressé pour essayer cette nouvelle console peut le faire simplement, puisque comme mentionné précédemment il suffit de cliquer sur “Essayez la nouvelle version” en haut de la console développeur actuelle. Vous pouvez aussi lancer celle-ci en cliquant sur ce lien.

Voici une vidéo publiée un peu plus tôt cette année lors de la conférence annuelle Google I/O qui explique la nouvelle console développeur plus en détails (à partie de 31mn 30sec) :

Avez-vous publié votre application sur Google Play ? Que pensez-vous de la facilité à pousser une application sur cette plateforme ?

Mots-clé : Androidandroid developersappsconsole développeurGoogleGoogle Play
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.