Fermer
Mobile

Bing devient une option sur les smartphones Android, DuckDuckGo s’insurge

TechSpot

Bing de Microsoft est souvent considéré comme la seule alternative valable au moteur de recherche de Google, malgré plusieurs autres services analogues qui se sont beaucoup développés ces derniers temps, notamment le service de protection de la vie privée, DuckDuckGo.

Conformément à la réglementation européenne, Google a récemment décidé de mettre à jour l’expérience Android avec un écran de choix du moteur de recherche qui s’affiche sur les nouveaux appareils.

En d’autres termes, les utilisateurs d’Android pourront sélectionner le moteur de recherche qu’ils souhaitent activer sur leurs appareils, et Bing sera l’un des choix affichés dans 13 pays au total.

En effet, Google a décidé de mettre aux enchères chaque emplacement de cet écran, et en plus de son moteur de recherche, PrivacyWall sera disponible dans 12 pays, tandis que GMX sera une option dans 16 pays. DuckDuckGo ne sera affiché que dans 8 pays. En France nous allons retrouver : Google, info.com et PrivacyWall.

Google indique que les options affichées sur cet écran le seront dans un ordre aléatoire qui change d’un appareil à l’autre. « L’écran de choix affichera toujours un maximum de 4 fournisseurs, dont Google. Les gagnants des enchères, et Google, seront classés de manière aléatoire dans l’écran de choix, par appareil. En cas d’égalité, Google répartira les créneaux au hasard entre les enchérisseurs ex aequo, par appareil », explique l’entreprise.

DuckDuckGo fustige Google pour cette approche

Mettre aux enchères l’écran de choix du moteur de recherche n’est pas nécessairement la meilleure approche, explique DuckDuckGo, car cette approche oblige les entreprises à compromettre la vie privée de leurs utilisateurs pour tenter de gagner plus d’argent et d’augmenter leurs profits.

« Le problème central du menu de préférences de recherche de Google est qu’il s’agit d’une vente aux enchères payante dans laquelle seuls les plus offrants figurent au menu. Ce format d’enchère incite les enchérisseurs à faire des offres dont ils peuvent espérer tirer profit par sélection d’utilisateurs. Le résultat à long terme est que les alternatives Google participantes doivent donner la plupart des bénéfices de leur menu de préférences à Google ! En outre, l’enchère de Google incite les moteurs de recherche à être moins respectueux de la vie privée, à augmenter le nombre d’annonces et à ne pas faire de dons pour de bonnes causes, car s’ils font ces choses, ils pourraient alors se permettre d’enchérir plus haut », déclare la société.

Microsoft n’a pas encore publié de déclaration sur le fait de devenir un choix de moteur de recherche sur Android.

Mots-clé : bingMicrosoft
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.