close
ActualitésRéseaux sociaux

Ce site vous permet de “hacker” votre compte Facebook pour piéger vos amis

Le “piratage de Facebook” ne signifie pas nécessairement qu’un hacker distant fasse irruption dans votre compte pour y faire des ravages à droite et à gauche. En effet, parmi les utilisateurs du réseau social, le terme signifie simplement que vous avez oublié de vous déconnecter de votre compte Facebook et que vos amis en ont profité pour afficher de nouveaux statuts qui sont généralement “crus” et qui peuvent s’avérer embarrassants dans certaines situations. Si c’est le genre de chose qui chatouille votre fantaisie, Hack My Facebook est fait pour vous !

Voici comment cela fonctionne : vous vous connectez à votre compte Facebook et choisissez parmi plusieurs mises à jour de faux statut dans ces catégories : Go Romney!, Go Obama!, Valentine’s Day, Sports Traitor, Stupid Lyrics, It’s Your Birthday, Drop Out, It’s A Girl.

Note : Malheureusement comme vous pouvez le voir seul des statuts dans la langue de Shakespears pourront être publiés…

Ce site vous permet de hacker votre compte Facebook pour piéger vos amis

Si vous vous inquiétiez sur le contenu de ces statuts ce n’est pas la peine. En effet, les messages ne contiennent pas de jurons, de termes racistes, ou de références sexuelles. Une fois votre thème défini, laissez le système publier des messages sur votre journal Facebook, et regardez vos amis paniquer…

Une fois la plaisanterie terminée, vous pouvez cliquer sur le bouton “UnHack Your Facebook” afin de reprendre le contrôle de votre journal. Vous pouvez également supprimer manuellement les publications à tout moment, si vous voyez que vous perdez le contrôle de la conversation…

Hack My Facebook a été développé de zéro lors du hackathon PennApps d’une durée de 48 heures. Ce dernier a rassemblé 320 élèves. L’application Hack My Facebook a été créée par des étudiants de l’Université du Michigan âgés de 19 ans. Après 38 heures de développement (10 heures ont été consacrées à dormir), le trio a remporté un prix de 500$ selon le Times.

Les trois jeunes développeurs avaient déjà eu cette idée en créant le site BuddyHack, mais n’avaient pas vraiment misé sur son succès. En effet, après que le site ait reçu près de 400 visiteurs uniques par minute, Facebook a décidé de fermer BuddyHack, et ce 30 minutes avant que les jeunes ne fassent la démonstration de leur service, invoquant des violations des conditions d’utilisation. C’est ainsi qu’ils ont repris l’idée, et Hack My Facebook est né !

Plutôt sympa comme clin d’œil pour ces jeunes étudiants ? Vous aussi vous avez l’applicatif révolutionnaire ?

Tags : BuddyHackFacebookhackHack My FacebookHackathon
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.