close
Jeux

Selon Apple, les paiements directs dans Fortnite ont été perçus comme du vol à l’étalage

[The Verge]

Dans le procès récemment intenté par Epic Games contre Apple, le géant à la pomme croquée a comparé l’ajout de paiements directs dans le jeu Fortnite à du vol à l’étalage, déclarant qu’il avait finalement privé Apple des revenus de ses ventes. L’accusation fait suite à la décision de Epic de lancer discrètement — et en violation des règles de l’App Store — une option de paiement direct à prix réduit dans Fortnite sur l’iPhone pour contourner la réduction des revenus d’Apple.

Au début de ce mois, Epic a lancé une bataille juridique surprise — peut-être que « guerre » est un meilleur terme — contre Apple et, en quelques heures, contre Google, à propos des frais que les deux géants prélèvent auprès des développeurs chaque fois qu’un utilisateur ou un joueur fait un achat. Epic a anticipé le retrait de son jeu mobile Fortnite de l’App Store et était prête à engager un procès contre Apple, ainsi qu’une vidéo comparant la société à une dictature et même une campagne de hashtag pour rallier les fans.

Le cœur du problème, basé sur la plainte légale d’Epic, est que les développeurs ne sont pas libres d’offrir à leurs clients des paiements directs, mais doivent plutôt passer par le système de paiement d’Apple (ou de Google, selon la plateforme) qui inclut la lourde redevance de 30 %. N’ayant pas la possibilité de proposer des paiements directs, les développeurs doivent répercuter les coûts sur le client.

Epic a comparé ce mode de paiement obligatoire et les frais qui y sont liés à une sorte de dictature, mais Apple a sa propre accusation à lancer à Epic : que violer les directives et contourner les règles était comme du vol à l’étalage !

Apple a déclaré au tribunal : « Si les développeurs veulent éviter le paiement numérique, c’est comme si un client quittait un Apple Store sans payer pour un produit volé à l’étalage : Apple n’est pas payé ». En outre, Phil Schiller, directeur d’Apple, a écrit que le PDG d’Epic, Tim Sweeney, a demandé un « accord spécial avec Epic uniquement » qui « changerait fondamentalement la façon dont Epic propose des applications sur la plateforme iOS d’Apple ». Lorsque Apple a refusé, Epic a changé ses politiques afin d’exclure Apple des achats d’applications internes. Maintenant, la société soutient que l’interdiction d’Epic est de sa propre responsabilité.

Sa propre responsabilité

« Dans le sillage de ses propres actions volontaires, Epic cherche maintenant à obtenir une aide d’urgence. Mais l’ » urgence » est entièrement due à Epic », peut-on lire dans la réponse d’Apple. « Les développeurs qui s’efforcent de tromper Apple, comme Epic l’a fait ici, sont éliminés. »

Le fondateur et PDG d’Epic Games a répondu à cette allégation dans un tweet, révélant un e-mail qui aurait été envoyé à des cadres d’Apple :

Fini les mises à jour

Contrairement à Android, qui permet aux utilisateurs d’installer des applications en dehors du Google Play Store, les utilisateurs d’iOS ne peuvent plus obtenir de mises à jour pour Fortnite. On ne sait pas encore combien de joueurs seront touchés par cette décision — le jeu reste disponible sur Nintendo Switch, Xbox One, PlayStation 4 et PC. En comparaison, l’expérience Fortnite sur mobile est médiocre sur toutes les tablettes sauf les plus haut de gamme.

Tags : AppleFortnite
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.