Fermer
Jeux

Apple a supprimé Fortnite de l’App Store, Epic Games poursuit Apple en justice

[9to5Google]

Hier, Epic a déployé une nouvelle méthode de paiement direct pour Fortnite sur iOS et Android. Avec ce nouveau système, les joueurs de Fortnite ont la possibilité de payer Epic directement pour les achats in-app en échange d’une réduction de 20 % sur les articles ou V-Bucks qu’ils achètent. C’est un gros avantage pour les joueurs, et s’ils finissent par payer directement Epic, la société évite d’utiliser l’App Store et le Google Play Store comme processeurs de paiement — et les 30 % de frais qu’Apple et Google écopent.

De toute évidence, ni Apple ni Google ne seront satisfaits de cette situation, et quelques heures plus tard, Apple a réagi en retirant Fortnite de l’App Store. C’est un coup dur pour Epic, mais on peut dire sans risque de se tromper que beaucoup d’entre nous l’avaient vu venir.

Dans une déclaration envoyée à The Verge, Apple indique que Epic a violé les directives de l’App Store avec sa fonction de paiement direct. Apple a fait valoir que Epic a bénéficié de l’écosystème de l’App Store depuis une décennie à ce jour, et a noté qu’elle travaillera avec Epic pour que Fortnite revienne sur l’App Store.

Apple s’est bien sûr opposé à ce que les développeurs d’applications tentent de contourner les 30 % de frais de l’App Store par le passé, et les développeurs d’applications ont été pointés du doigt. Le fait qu’Apple ait retiré Fortnite de l’App Store après avoir eu vent des paiements directs d’Epic n’est pas du tout surprenant, et nous attendons maintenant de voir qui sera le premier à bouger.

Nous verrons ce qui se passera, mais voir ces deux géants s’affronter a certainement rendu la journée intéressante.

Un procès contre Apple

Le développeur et éditeur de jeux Epic Games a intenté un procès à Apple suite au retrait de la version iOS de son jeu de battle royale Fortnite de l’App Store. La plainte, déposée devant le tribunal du district nord de la Californie, vise à établir le monopole de l’App Store d’Apple, et la poursuite civile cherche à obtenir une injonction pour « permettre une concurrence équitable » dans la distribution d’applications mobiles.

« Epic intente ce procès pour mettre fin aux actions déloyales et anticoncurrentielles qu’Apple entreprend pour maintenir illégalement son monopole sur deux marchés distincts de plusieurs milliards de dollars : (i) le marché de la distribution des applications iOS, et (ii) le marché du traitement des paiements In-App d’iOS », peut-on lire dans la plainte.

« Epic ne cherche pas à obtenir une compensation monétaire de cette Cour pour les dommages qu’elle a subis. Epic ne cherche pas non plus à obtenir un traitement favorable pour elle-même. Au contraire, Epic cherche à obtenir une injonction pour permettre une concurrence équitable sur ces deux marchés clés qui affectent directement des centaines de millions de consommateurs et des dizaines de milliers, voire plus, de développeurs d’applications tiers ».

Dans sa plainte, Epic s’appuie fortement sur le Sherman Antitrust Act de 1890, un texte de loi antitrust monumental aux États-Unis utilisé pour briser les monopoles au début du XXe siècle. Elle reste le pilier de la législation antitrust américaine, et Epic prétend qu’Apple a violé six comptes distincts du Sherman Antitrust Act.

Mots-clé : AppleEpic GamesFortniteiOS
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.