Fermer
Actualités

L’UE pourrait interdire la reconnaissance faciale dans les lieux publics jusqu’en 2025

L'UE pourrait interdire la reconnaissance faciale dans les lieux publics jusqu'en 2025

L’utilisation de la reconnaissance faciale dans les lieux publics des États membres de l’UE pourrait être interdite jusqu’en 2025, selon une récente proposition des régulateurs européens.

La Commission européenne estime qu’avant de déployer la technologie de reconnaissance faciale dans les lieux publics, il convient de mieux réglementer cette technologie de manière à prévenir les atteintes à la vie privée.

L’une des propositions de la Commission est que les États membres créent un organisme de surveillance qui veillerait à ce que les nouvelles règles soient correctement appliquées. Elle est mentionnée dans un projet de 18 pages qui devrait être annoncé publiquement le mois prochain.

« L’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par des acteurs privés ou publics dans les espaces publics serait interdite pendant une période déterminée (par exemple de trois à cinq ans) au cours de laquelle une méthodologie solide d’évaluation des impacts de cette technologie et des mesures possibles de gestion des risques pourrait être identifiée et développée », peut-on lire dans le document obtenu par Euractiv.

La Chine a été le premier grand pays à adopter la reconnaissance faciale dans les espaces publics. Plus récemment, le gouvernement de Pékin a décidé d’installer des systèmes de reconnaissance faciale dans les pharmacies, obligeant les personnes qui achètent certains médicaments à scanner leur visage pour vérification.

La reconnaissance faciale dans les espaces publics

Plusieurs États européens ont déjà exprimé leur intention d’adopter la reconnaissance faciale dans les espaces publics. L’Allemagne a récemment mené un projet pilote de reconnaissance faciale à Berlin qui prévoyait l’utilisation de tels systèmes de balayage dans les gares et les aéroports. Le test, qui est considéré comme réussi par le gouvernement local, est déjà terminé, de sorte qu’une large installation de systèmes de reconnaissance faciale est à l’étude.

L’adoption de la reconnaissance faciale monte en flèche dans l’industrie de la technologie, de tels systèmes étant actuellement utilisés sur une grande variété d’appareils, y compris les smartphones et les ordinateurs.

On s’attend à ce que davantage d’entreprises construisant de tels appareils adoptent en masse une technologie analogue pour leurs modèles 2020, du fait que la fabrication des pièces détachées devient moins chère et que davantage de fournisseurs investissent dans l’augmentation de leur capacité de production.

Mots-clé : sécuritéUE
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.