Fermer
Smartphones

Le Huawei P40 pourrait se vanter d’une batterie en graphène

Le Huawei P40 pourrait se vanter d'une batterie en graphène

Contrairement aux précédents flagships de Huawei, le Huawei Mate 30 a failli passer inaperçu, du fait de son indisponibilité sur de nombreux marchés. Vous en entendez rarement parler, hormis lorsque l’on évoque les sanctions américaines, et le fait qu’il s’agisse du premier smartphone sans les services de Google.

Cependant, en soi, le Huawei Mate 30 est un formidable smartphone Android, et il semble que le Huawei P40 continuera cette tendance et offrira des fonctionnalités qu’aucun smartphone n’a aujourd’hui : une batterie en graphène.

Les composants des smartphones ont fait des progrès significatifs au cours des dernières années, mais les batteries lithium-ion sont restées les mêmes depuis presque des décennies. Le plus souvent, les développements dans ce domaine se sont limités à les rendre plus compacts sans risquer la sécurité – comme en témoigne le flambant Galaxy Note 7. De nombreux fabricants de batteries et de smartphones considèrent le graphène comme la prochaine étape importante pour ces sources d’énergie, et Huawei pourrait être l’un des premiers, sinon le premier sur la scène.

Le graphène est considéré comme étant plus stable que les produits chimiques liquides habituels à l’intérieur des batteries et en plus conduit l’électricité plus rapidement. Il est plus sûr d’entasser plus de la substance dans le même espace, ce qui en fait la substance idéale pour les batteries des smartphones.

Cependant, elles sont encore expérimentales, et surtout plus chères étant donné leurs propriétés. Mais cela n’empêchera peut-être pas Huawei d’oser.

Utilisation du graphène pour attirer

Selon l’une des premières rumeurs concernant le Huawei P40, l’entreprise utilisera du graphène dans les batteries pour augmenter sa capacité jusqu’à 5 500 mAh, mais à seulement 70 % de la taille de l’équivalent lithium-ion. Avec la technologie de charge rapide de 50 W de Huawei, le smartphone devrait également se recharger à pleine capacité en 45 minutes seulement.

Ce sont des changements assez importants, surtout pour une entreprise qui a moins accès aux composants et aux fournisseurs après l’interdiction américaine. N’ayant toujours pas accès aux services de Google, Huawei n’aura d’autre choix que de mettre tout en œuvre pour convaincre les consommateurs de faire cet investissement mobile plutôt coûteux.

Mots-clé : HuaweiHuawei P40
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.