Fermer
Navigateurs Web

Le navigateur web de bureau Opera ajoute un bloqueur de traqueurs publicitaires

Le Web est peut-être rempli d’informations, dont certaines que nous aurions peut-être souhaité ne jamais voir apparaître. Et, il est aussi devenu un endroit quelque peu effrayant. Peu importe la « dark web », les pirates et les espions, même les entreprises semblent vouloir s’en prendre à vous, ou au moins à vos informations.

Des développeurs de navigateurs Web comme Google et Mozilla se lancent dans ce jeu du chat et de la souris, bloquant les publicités et les cookies qui ne respectent pas bien les standards. Opera se joint à la fête avec un nouvel ajout à son arsenal d’outils de confidentialité. Et, la société en profite pour rappeler aux utilisateurs qu’une telle caractéristique est intégrée dans le navigateur de bureau et, mieux encore, disponible gratuitement.

Tout comme Chrome et Firefox, Opera se dote depuis longtemps de quelques outils pour réduire non seulement la nuisance des publicités, mais aussi leurs effets potentiellement nuisibles. Cependant, jusqu’à récemment, les bloqueurs de publicité étaient plutôt des extensions tierces avant que les développeurs de navigateurs ne s’en aperçoivent et n’élaborent leurs propres extensions. En revanche, Opera peut se vanter d’avoir été là le premier.

Mais cette fois, elle arrive un peu en retard par rapport à la concurrence. Le navigateur ajoute enfin une nouvelle option pour bloquer les cookies de suivi de tiers. Ce sont les cookies que les propriétaires du site eux-mêmes ne contrôlent pas et ne peuvent pas utiliser et violer la vie privée des utilisateurs même après avoir quitté le site.

Une confidentialité accrue

Tout comme le blocage des publicités, le nouveau bloqueur de tracker peut être facilement trouvé dans le menu principal. Cependant, après l’avoir activé, les utilisateurs sont toujours libres de l’activer ou de le désactiver site par site.

Opera dispose également d’autres fonctions de confidentialité, y compris le traditionnel mode incognito et même un VPN gratuit et illimité intégré. Ce dernier pourrait devenir un argument de vente pour Opera une fois que Mozilla aura déployé son propre VPN en tant que service d’abonnement payant.

Mots-clé : Opera
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.