Fermer
Tablettes

Microsoft dévoile la Surface Pro X dotée d’une puce ARM

Microsoft dévoile la Surface Pro X dotée d'une puce ARM

Les rumeurs disaient vrai : l’un des nouveaux PC de Microsoft est équipé d’une puce ARM au lieu d’un équivalent Intel. Lors de son événement à New York ce matin, le géant de la technologie de Seattle a dévoilé la Surface Pro X, la successeur spirituelle de la Surface, la Surface 2, la Surface 3, et la Surface Go.

Elle est ultra-mince et légère, avec un écran de 13 pouces, et une béquille réglable. Et c’est l’une des premières machines sur le marché à être livrée avec le propre SoC de Microsoft, le SQ1, conçu sur mesure, basé sur l’architecture ARM, et co-conçu avec Qualcomm.

La première chose que vous remarquerez à propos de la Surface Pro X est sa finesse et sa légèreté. Posé à côté de la nouvelle Surface Pro 7, elle a une épaisseur de seulement 5,3 mm, pour un poids de 762 g. Heureusement, ce n’est pas le cas de la caméra frontale et du panneau avant, ce dernier étant la plus grande jamais installée sur un appareil Surface basé sur l’architecture ARM.

Concernant l’écran, il s’agit d’un panneau PixelSense avec une résolution de 2 880 x 1 920 pixels avec une densité de 267 ppp, et un rapport de contraste de 1400:1. Microsoft précise que la Pro X a les bords les plus minces de toutes les machines 2-en-1. Sur les côtés et à l’arrière, le Surface Pro X conserve un bouton de volume et un bouton d’alimentation, mais échange les connexions USB-A et Mini DisplayPort de ses prédécesseurs pour deux ports USB-C. Il y a un accessoire magnétique pour le clavier Type Cover, sous l’écran, et une caméra frontale à l’arrière.

Pour la connectivité, la Surface se connecte en option au réseau 4 G LTE Advanced, et elle est entièrement compatible avec le nouveau stylo Surface Slim équipé de la technologie sans fil, sensible à l’inclinaison et NFC. Enfin et surtout, elle prend en charge la charge rapide à l’aide du chargeur fourni.

Des applications optimisées

Sous le capot, la Surface Pro X est équipée de la SQ1 susmentionnée, qui, selon Microsoft, offre des performances par watt deux fois supérieures à celles de la puce de la Surface Pro 6. Elle fonctionne à 7 watts et dispose d’un nouveau GPU et d’un accélérateur IA intégré. Au total, elle délivre 9 téraflops de puissance de calcul, la puce graphique seule poussant 2 téraflops.

Du côté logiciel, la Surface Pro X s’appuie beaucoup sur l’IA. En outre, l’extraction du stylet Surface Slim déclenche un nouveau menu contextuel avec des raccourcis vers des applications comme Whiteboard ou Ink pour les captures d’écran. De plus, Adobe apporte des applications Creative Cloud sélectionnées à la Surface Pro X, y compris Fresco.

Le Surface Pro X sera disponible le 19 novembre au prix de 1 149 euros.

Mots-clé : ARMMicrosoftMicrosoft EventSurface Pro X
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.