Fermer
Réalité virtuelle

Qualcomm travaille sur des puces pour des ordinateurs portables à 300 dollars

Qualcomm travaille sur des puces pour des ordinateurs portables à 300 dollars

Qualcomm et Lenovo ont annoncé leur intention de mettre sur le marché un des premiers ordinateurs portables dotés d’un processeur Snapdragon 8cx au début de l’année prochaine. La nouvelle puce devrait permettre de meilleures performances que celles que nous n’avons jamais vues avec un ordinateur portable alimenté par Qualcomm.

Mais comme la plupart des PC Windows dotés de processeurs Snapdragon, le prochain périphérique Lenovo « Project Limitless » ne sera probablement pas bon marché.

Cela dit, Qualcomm planifie un avenir où vous serez en mesure d’acheter un ordinateur portable alimenté par une puce Snapdragon pour la modique somme de 300 dollars.

S’exprimant avec Miriam Joire à propos d’un récent épisode du podcast Mobile Tech, le vice-président de Qualcomm, Don McGuire, a déclaré que la société souhaitait intégrer ses puces à une large gamme d’ordinateurs portables, y compris des modèles haut de gamme à 800 dollars et des appareils plus abordables à un prix aussi bas que 300 dollars.

Pour ce faire, il précise que la société élaborera sa feuille de route l’année prochaine, avec de nouvelles puces conçues pour une gamme de prix différents.

Une bonne nouvelle pour le marché

Jusqu’ici, le prix de lancement le plus bas pour un PC équipé d’une puce Snapdragon est de 699 euros, prix de départ pour le ASUS NovaGo lorsqu’il est sorti l’année dernière. Pour que les fabricants de PC proposent des modèles à moitié prix, il restera probablement quelques petites choses à faire :

  • Qualcomm devra proposer des processeurs à moindre coût offrant des performances au moins équivalentes à celles que vous attendez d’un processeur Intel Celeron bas de gamme
  • Les fabricants de PC devront peut-être restreindre certains éléments de conception et de fonctionnalités
  • Les fabricants devront peut-être rechercher des solutions pour réduire les coûts de licence logicielle

Ce dernier point pourrait impliquer de travailler avec Microsoft pour obtenir une meilleure offre sur les droits de licence Windows pour les appareils d’entrée de gamme et/ou l’utilisation de Chrome OS ou d’autres OS ne nécessitant pas de frais de licence.

En fait, McGuire précise qu’il ne serait pas surpris si certains fabricants de PC décident d’offrir à la fois des modèles Windows et Chrome OS de futurs appareils dotés de puces Snapdragon. Bien qu’il n’ait pas fourni beaucoup de détails sur les modifications spécifiques apportées à la feuille de route de la société, McGuire a déclaré que nous en découvririons probablement davantage au cours des prochains mois.

Mots-clé : Qualcomm
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.