Fermer
Tests

Test des Google Pixel 3a et 3a XL : du puissant milieu de gamme

Test des Google Pixel 3a et 3a XL : du puissant milieu de gamme

Il fut un temps où Google contestait le statu quo et le défiait, inaugurant une brève renaissance du secteur du mobile qui nous a finalement amenés à repenser ce que constitue un smartphone phare. L’époque des Nexus 4 et 5 abordables est déjà bien loin et, au lieu de continuer dans cette voie, nous n’avons vu que le contraire : les fabricants proposent désormais des smartphones de plus en plus chers.

Cela s’applique également à Google, dont la gamme de smartphones Pixel a toujours été vendue à des prix avantageux. Avec un secteur occupé par des smartphones à 1 000 euros, il semble enfin qu’il est temps que le marché de milieu de gamme soit de nouveau sous le feu des projecteurs. Et devinez quoi, c’est encore Google qui le fait avec les nouveaux smartphones Pixel 3a et 3a XL — pour la première fois, la marque Pixel s’étend sur un segment de marché plus abordable !

Les Pixel 3a et 3a XL sont une « copie » des smartphones phares de la société (3 et 3 XL), vantés pour offrir des expériences analogues à un prix très abordable. Leurs prix sont sans aucun doute stupéfiants (à partir de 399 euros pour le 3a et de 479 euros pour le 3a XL), ce qui les rend beaucoup plus accessibles à plus de personnes. En optant pour cette stratégie, Google cherche à accroître la visibilité de la marque Pixel — et potentiellement à prouver que nous pouvons, en effet, bénéficier d’une excellente expérience téléphonique à un prix abordable.

Dans la boite :

  • Google Pixel 3a ou Pixel 3a XL
  • Outil d’éjection de la carte SIM
  • Chargeur mural
  • Câble USB Type-C
  • Guide de démarrage rapide

Pixel 3a et 3 a XL : design

En réduisant les coûts dans toutes les zones appropriées, les Pixel 3a et 3a XL incarnent pour la plupart la conception que nous avons vue auparavant avec les Pixel 3 et 3 XL. De toute évidence, le changement le plus apparent avec cette nouvelle gamme de smartphones concerne les châssis en plastique dont ils se vantent, ce qui est parfaitement logique en les classant dans la catégorie des dispositifs de milieu de gamme. Les finitions bicolores continuent de les rendre distinctement attrayants et en phase avec la gamme Pixel, mais même avec leur structure en polycarbonate, ils ont toujours une apparence et une sensation de solidité ! Entre eux, la taille réduite du Pixel 3a le rend beaucoup plus facile à manipuler.

Certes, nous avons vu d’autres smartphones de cette gamme de prix arborant des conceptions plus onéreuses, mais l’intention de Google ici est plutôt de conserver une identité. Et tu sais quoi ? Cela fonctionne parce que vous pouvez facilement dire que c’est un Pixel !

Des objectifs du capteur photo qui dépasse au capteur d’empreintes digitales à l’arrière, aux emplacements des boutons et aux logos Google, ces nouveaux Pixel pourraient facilement être confondus avec leurs homologues phares – et ce n’est pas une mauvaise chose !

Le retour de la prise casque

Cependant, ce qui est plutôt étrange, c’est que Google a choisi de ramener la prise casque avec ces smartphones. Cet ajout devrait plaire à beaucoup de gens, offrant la commodité de pouvoir profiter de leur casque préféré sans avoir besoin d’un adaptateur ou d’un dongle. Ils disposent également d’un système à deux haut-parleurs, car celui du bord inférieur se combine avec celui de l’écouteur pour fournir une sortie stéréo.

Enfin, il convient de souligner qu’aucun smartphone n’offre aucune sorte de résistance à l’eau ou de charge sans fil, ce qui ne devrait pas être un choc, car ces caractéristiques sont généralement réservées aux appareils haut de gamme.

 

Pixel 3a et 3 a XL : écran

Le Pixel 3a est livré avec un écran AMOLED de 5,6 pouces d’une résolution de 2 220 x 1 080 pixels, tandis que le Pixel 3a XL optimise tout avec un écran AMOLED de 6 pouces d’une résolution de 2 160 x 1 080 pixels.

Les deux écrans ont une résolution presque identique, ce qui signifie que le modèle XL a une densité de pixels légèrement inférieure (en raison de la diagonale plus grande), mais ce n’est pas un gros problème à mon avis, car il a toujours une résolution plus que suffisante pour rendre les choses plus belles.

En toute honnêteté, les deux écrans ont l’air superbes, tous les aspects attrayants d’un panneau OLED sont présents, comme les larges angles de vision, les noirs profonds et les couleurs éclatantes. Même s’ils ne sont pas aussi attrayants que les écrans Super AMOLED des flagships de Samsung, ils offrent tout de même des qualités alléchantes !

Des bords d’écran

En regardant certains de leurs résultats de benchmarks, les températures de couleur sont plutôt bonnes à environ 6 800 K — elles sont donc très proches de la valeur idéale de 6 500 K (ce qui signifie que la balance des couleurs est assez naturelle). La luminosité de pointe du Pixel 3a XL atteint 416 nits, soit un niveau inférieur à celui de la majorité des smartphones plus onéreux. Il peut donc être problématique d’essayer de l’utiliser à l’extérieur face au soleil.

Enfin, les bords d’écran sur ses côtés ne sont pas rédhibitoires, car il est bon de rappeler que ce sont des smartphones abordables à moins de 500 euros.

Pixel 3a et 3 a XL : interface et fonctionnalité

L’uniformité, telle est la stratégie fondamentale au cœur de l’expérience de la gamme Pixel de Google. Il n’y a pas de différence entre ce que nous voyons et ce que nous obtenons avec les nouveaux Pixel 3a/3a XL et avec les Pixel 3/3 XL.

Fonctionnant sous Android 9 Pie, ils proposent toutes les fonctionnalités auxquelles nous nous attendons et que nous aimons à propos de la plateforme. De son interface basée sur les gestes à l’apparence épurée de l’interface utilisateur et à la puissance de Google Assistant, qui animent les expériences, il est absolument merveilleux que les expériences ici ne diffèrent pas du tout !

En fait, on obtient même des fonctionnalités phares, telles que la fonction « Écran d’appel » de Google Assistant, ainsi qu’Active Edge, qui fait appel à Google Assistant lorsqu’on serre sur les côtés du smartphone.

Mais surtout, c’est le fait que ces smartphones abordables, tout comme leurs homologues phares, seront parmi les premiers smartphones à bénéficier de la prochaine mise à jour itérative pour Android. Et, il ne faudra pas attendre longtemps pour en profiter, ce que de nombreux téléphones ne peuvent prétendre.

Pixel 3a et 3a XL : processeur et performance

À l’extérieur, on s’aperçoit rapidement qu’il s’agit d’appareils de milieu de gamme en raison de leurs châssis en polycarbonate, mais cela se voit également lorsque l’on regarde ce qui se trouve à l’intérieur. Ces nouveaux smartphones Pixel sont alimentés par le processeur Snapdragon 670 de Qualcomm et couplé à 4 Go de mémoire vive (RAM). Bien qu’en deçà des composants des modèles plus nobles, cet ensemble offre la réactivité attendue de tous les appareils de la marque Pixel — une apparence fluide lors de la navigation dans l’interface et entre les applications.

Cependant, la différence la plus apparente sera lorsque vous jouez. Les cadences ne sont pas aussi fluides, il est donc possible que les gamers hardcores ne les trouvent pas adaptées. Cependant, pour le joueur occasionnel, ils devraient plus que suffire !

Une autre chose importante à considérer lors de la décision d’achat est que ces nouveaux Pixel sont proposés dans une seule capacité de stockage, 64 Go. En l’absence d’un port micro SD, cela signifie que vous allez vraiment avoir besoin de recourir aux services cloud de Google pour vous assurer que les contenus inutiles ne prennent pas de place localement. Par exemple, vous allez pouvoir tirer parti du stockage illimité avec Google Photos ou de sauvegarder vos documents dans Google Drive. C’est dommage qu’il n’y ait pas d’autres options de stockage disponibles, ce qui signifie que vous devrez surveiller votre utilisation. Abstenez-vous peut-être de filmer abondamment avec une résolution 4K !

Pixel 3a et 3a XL : caméra

Vous penseriez qu’un capteur photo de milieu de gamme se verrait attribuer dans un tel smartphone ? Mais si vous examinez les caractéristiques des deux smartphones, vous serez peut-être intrigués par le fait qu’ils sont identiques aux Pixel plus onéreux ! Certes, même s’il s’agit d’un unique capteur photo de 12,2 mégapixels jumelé à un objectif f/1.8, le résultat est bluffant. Cependant, à l’avant des deux smartphones, nous avons un unique capteur photo de 8 mégapixels avec un objectif f/2.0, et non le double capteur de la série Pixel 3.

La plupart des smartphones actuels, y compris les appareils de milieu de gamme, ont tendance à offrir au moins deux capteurs photo – les produits phares ayant des configurations jusqu’à 4 ou 5 capteurs photo ! Ce geste témoigne de la confiance de Google dans le traitement des images et les améliorations apportées par l’intelligence artificielle (IA), ce qui permet de montrer au plus grand nombre qu’une configuration à unique capteur photo est tout aussi performante ! Mieux encore, les mêmes caractéristiques de la gamme phare Pixel sont également présente : effets portrait, HDR+, Night Sight pour des performances supérieures par faible luminosité et intégration de Google Lens.

Qualité d’image

Le seul inconvénient avec l’expérience de la prise de clichés instantanés avec ces nouveaux Pixel 3 et 3 XL est le délai de traitement des images que vous obtenez lorsque vous commencez à prendre des photos successivement. Bien sûr, c’est un compromis que l’on doit faire, mais on l’accepte volontiers étant donné l’excellente performance globale des caméras ! Les détails et les couleurs éclatantes ne manquent pas sous un éclairage idéal. La saturation est peut-être un peu plus agressive sous un éclairage artificiel, mais le résultat final continue de me convaincre. Les résultats sont vraiment très bons.

Même les situations faiblement éclairées ne dérangent pas ces capteurs photo, car ils permettent de disposer d’une composition bien éclairée même dans une scène par ailleurs sombre. Le mode nuit fait ressortir certains détails qui sont parfois invisibles dans les scènes peu éclairées. Les ombres sont accentuées pour dessiner ces détails, mais il est agréable de voir que les détails dans les prises de vue ne sont pas vraiment atténués.

Selfies

Je suis fan de la caméra frontale, et on peut constater qu’elles donnent également des résultats de qualité ! Lorsque l’éclairage est bon, les selfies sont étonnants. Ils sont accompagnés de bons détails. Ajoutez à cela des tonalités de couleurs vives, et ce que nous obtenons ici avec ces nouveaux Pixels est des selfies qui valent la peine d’être pris à maintes reprises. Dans des situations de faible luminosité, ils sont sous-exposés au point de perdre des détails. Heureusement, le mode Nuit vient une nouvelle fois à la rescousse en augmentant l’exposition et en ajoutant des teintes de couleur indispensables à la composition.

Qualité vidéo

La performance d’enregistrement vidéo est tout aussi impressionnante ! Avec une résolution de 4K (3 840 x 2 160 pixels), ces nouveaux Pixel continuent de nous montrer qu’ils sont pleins de surprises. Semblables à leur performance « immobile », les vidéos offrent des détails riches et des couleurs précises.

S’il y a un point sensible dans leur performance est celui de l’enregistrement vidéo sous une faible lumière. Dans des conditions extrêmes, les vidéos laissent paraître trop de bruits.

Pixel 3a et 3 a XL : autonomie

Tant que sa taille ne pose pas de problème, si vous souhaitez prolonger l’autonomie, il est logique de choisir le Pixel 3a XL. En effet, sa batterie d’une capacité de 3 700 mAh est tout simplement une bête, qui dure plus d’une journée d’utilisation normale. À la fin de la nuit, on est généralement autour de 35 % à 40 %.

De plus, ces nouveaux Pixel ont des temps de charge extrêmement rapide. Avec le Pixel 3a XL, il est capable de retrouver sa pleine capacité après 99 minutes de charge. C’est ultra-rapide et tout se passe avec le chargeur inclus. Certes, la charge sans fil n’est pas disponible, mais on s’en accommodera assez vite.

Pixel 3a et 3 a XL : verdict

Google a livré de superbes smartphones de milieu de gamme ! En regardant la situation dans son ensemble, je peux affirmer catégoriquement que le seul domaine où ils sont en deçà de leurs grands frères respectifs est leur performance, car le Snapdragon 670 est beaucoup moins puissant que le Snapdragon 845. À part cela, la conception en plastique reste très agréable. Et si les smartphones ne disposent pas de la charge sans fil, en matière de convivialité, il ne semble pas y avoir de grande différence par rapport aux Pixel 3 et 3 XL.

Avec des prix de départ de 399 et 479 euros respectivement pour le Pixel 3a et le Pixel 3a XL, ils nous montrent à tous que vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune pour vivre une expérience très agréable. Ils excellent dans tous les domaines importants, tels que la prise de photos, la longévité de la batterie et les réponses fluides à la navigation dans l’OS.

Les Pixel 3a et 3a XL ne sont pas là pour remplacer les modèles les plus onéreux, mais ce sont d’excellentes options si vous êtes à la recherche d’un smartphone plus abordable, offrant d’excellentes performances de caméra et une version Android pure.

Noter cet article

Design 8.5
Écran 8.5
Performances 8
Logiciel 9
Autonomie 9.5
Prix 9.5

Résumé

8.8 Très bon Achetez-les. Les Pixel 3a et 3a XL ont de loin la meilleure caméra, la meilleure expérience logicielle et un écran d’excellente qualité pour une modique somme de 400 euros.

Mots-clé : AndroidGooglePixel 3aPixel 3a XL
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.