Fermer
Objets connectés

Show Hello 2018 : Orange se prépare à la 5G, et s’initie dans les assistants vocaux

[Fabienne Dulac]

Comme tous les ans avant de clôturer l’année, Orange rassemble de nombreux acteurs de la technologie, la presse et ses partenaires à Paris. Pour la 6e édition de son Show Hello, Orange a décidé de suivre les tendances prévues pour l’année 2019, à savoir la 5G, la maison connectée et le déploiement de la fibre. C’est dans une salle comble, aux teintes orangées, que Stéphane Richard est monté sur scène de l’espace Grande Arche à la Défense pour dévoiler ses nouveautés.

Et, cet évènement intervient quelques jours après l’annonce en fanfare de la nouvelle Freebox Delta par Xavier Niel. C’est donc tout naturellement, après avoir été pointé par l’autre opérateur du mobile que Stéphane Richard a déclaré : « À l’exclusion numérique, aux gadgets high-tech réservés à quelques-uns, Orange répond par l’innovation inclusive. Nous pensons nativement cette inclusion. Pour cela, nous déployons le meilleur de la connectivité fixe et mobile sur tout le territoire. Nous sécurisons et facilitons la vie digitale de tous nos clients avec notre savoir-faire en matière de cybersécurité et d’identité numérique. Nous faisons entrer tous nos clients dans l’ère de l’intelligence artificielle et de l’internet des objets. Tout ceci dans le but de participer à une nouvelle forme de société du numérique. Une société de progrès, libre et éclairée ».

Vous l’aurez compris, Orange souhaite répondre à tous les points critiqués par son concurrent Free, et annonce diverses mesures pour cela. La première concerne les objets connectés, et notamment la maison connectée. « De la même façon que nous avons repensé la banque il y a un an, nous avons repensé ce qui se passe dans votre maison. Ce qui est complexe techniquement doit être simple à l’usage », indique Richard.

« Maison Connectée »

Pour ce faire, Orange va créer des services simples et sécurisés pour une maison toujours plus agréable à vivre. Le service « Maison Connectée » de Orange permettra de connecter directement les objets connectés de la maison à sa Livebox, sans abonnement supplémentaire. Orange va donc lancer une application pour piloter à distance vos divers objets connectés, de contrôler leur usage et d’analyser leur consommation.

Là où Orange est intelligent, c’est dans son ouverture avec des partenaires tiers. Pour ce faire, la marque s’appuie sur ses propres équipements ainsi que diverses marques leaders dans le secteur, dont Philips Hue, Bosch ou encore Netatmo. Enfin, et comme mentionnée précédemment, la connexion se fera à l’aide de la Livebox de dernière génération. Le service sera déployé par une simple mise à jour du logiciel, et ne coûtera rien de plus au consommateur.

Pour ceux qui sont prêts à débourser quelques euros supplémentaires, une offre complémentaire de sécurité en partenariat avec Groupama sera proposée pour la « Maison Protégée », allant jusqu’à déclencher l’intervention et l’appel des forces de l’ordre en cas de besoin.

Djingo

Déjà annoncé l’année dernière lors du Show Hello 2017, Djingo est revenu sur le devant de la scène en 2018. Mais, alors qu’il s’agissait que d’une expérimentation en  2017, aujourd’hui il arrive bien plus mature à tel point que Orange va lancer Djingo en un produit commercial au prix de 49 euros et attendu au printemps 2019.

Conçue en collaboration avec Deutsche Telekom, l’enceinte connectée d’Orange va proposer son propre assistant vocal « OK Djingo », afin de contrôler ses objets connectés et tirer parti d’autres services (OUI.sncf, Deezer, Orange Radio, etc. ont été cités comme des exemples). À contrario des offres de la concurrence, comme Google Assistant, Amazon Alexa ou encore Apple Sire, toutes les données générées par Djingo seront stockées en Europe.

Et pour tous ceux qui ont peur de sa compatibilité avec des services tiers, sachez que l’enceinte sera également compatible avec Alexa, l’assistant vocal d’Amazon. Et enfin, l’assistant vocal Djingo ne va pas simplement se retrouver dans une enceinte connectée. En effet, nous allons également le retrouver dans d’autres produits Orange, dont la télécommande du décodeur TV.

5G

Enfin, la thématique de la 5G est entrée en scène. « Le réseau est l’une des clefs pour bâtir une société numérique plus inclusive », précise Richard. Évidemment au cœur des débats pour 2019 (de nombreux constructeurs vont lancer des smartphones 5G en 2019), Orange veut être précurseur sur cette nouvelle technologie de communication. Pour ce faire, la marque va lancer un centre d’expérimentation 5G à Châtillon. Orange a fait une démonstration d’un flux vidéo depuis un drone en 50 Mb/s en utilisant le réseau 5G. Bien évidemment, cela reste très alléchant et nous attendons tous un tel déploiement.

Et, la 5G va également se matérialiser par une phase précommerciale dans 17 villes en Europe. En France, des clients pourront tester la 5G à Lille, Paris, Marseille et Nantes. Le lancement officiel interviendra en 2020, lorsque suffisamment de smartphones 5G seront disponibles.

Et le reste ?

Enfin, et en tant qu’hébergeur de données, il semble logique de voir Orange vouloir protéger les données de ses utilisateurs. Avec l’application « Mobile Connect et moi » Orange veut créer une identité numérique unique pour chaque personne, en créant un écosystème complet de vos données personnelles, qu’elles concernent votre identité, votre carnet médical, et même vos données bancaires.

Dans cette même vision, Orange crée en son sein un comité d’éthique sur l’usage de la donnée avec des représentants des clients et des collaborateurs.

Voilà, vous l’aurez compris. Aucune annonce révolutionnaire chez Orange, mais une réelle volonté de s’appuyer sur un réseau efficace, un assistant vocal dédié à la maison et une réelle envie de protéger vos données.

Mots-clé : 5GorangeShow HelloShow Hello 2018
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.