Fermer
Smartphones

Le Nokia 3.1 Plus corrige les défauts de son prédécesseur

Le Nokia 3.1 Plus corrige les défauts de son prédécesseur

Cela fait à peine six mois que HMD Global a lancé le Nokia 3.1 aux côtés des Nokia 2.1 et Nokia 5.1. Mais, l’avis sur ce dernier est plutôt mitigé. D’une part l’appareil était assez bon pour un smartphone abordable, et son OS Android One est bien plus récent que certains modèles haut de gamme. Et pourtant, il pourrait faire un peu plus. Ce « plus » est arrivé avec le Nokia 3.1 Plus et résout les problèmes du son prédécesseur.

À vrai dire, HMD aurait pu attribuer un nom complètement différent au Nokia 3.1 Plus. Il n’y a presque aucune ressemblance avec le Nokia 3.1, et toute connexion entre les deux est superficielle. En d’autres termes, c’est la version « Plus » du Nokia 3.1 seulement parce que HMD l’a dit, rien de plus.

Alors qu’est-ce qui a changé ? Eh bien, presque tout. Alors que son prédécesseur a un petit écran, celui-ci a été agrandi, et a maintenant une taille de 6,0 pouces, tout en conservant la résolution de 1 440 × 720 pixels et le ratio d’écran 18:9 (sans encoche). Cela signifie que la densité de pixels est beaucoup moins élevée. Mais peu importe, de nos jours les gens veulent de plus grands écrans.

La caméra à l’arrière est désormais composée de deux capteurs. Le capteur de 13 mégapixels d’une ouverture f/2.0 est relié à un capteur de profondeur de 5 mégapixels f/2.4. Cela signifie un effet « bokeh » (profondeur) à gogo. Et en dessous se trouve un capteur d’empreintes digitales, quelque chose qui faisait également défaut dans le Nokia 3.1. Et, on retrouve une batterie d’une capacité de 3 500 mAh.

Un modèle abordable

En outre, il dispose d’un port micro USB et d’une prise casque. Il existe un haut-parleur, du Wi-Fi 802.11b/g/n, d’un support du Bluetooth 4.1 et de la 4 G LTE Cat 4. Il s’agit clairement d’un smartphone abordable plutôt que d’un appareil haut de gamme.

Il y a aussi des modifications moins importantes, comme la mise à niveau vers un processeur Helio P22 de MediaTek, une puce octo-core cadencée à 2 GHz, gravée en 12 nm. Il y aura des options de 2 ou 3 Go de RAM et de 16 ou 32 Go de stockage. Et, bien sûr, il y a toujours le populaire Android One. Le Nokia 3.1 Plus coûtera 159 euros et 179 euros pour les deux configurations.

Produits disponibles sur Amazon.fr

    Mots-clé : HMD GlobalNokia 3.1Nokia 3.1 Plus
    Yohann Poiron

    L’auteur Yohann Poiron

    J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.