Fermer
Mobile

Et si le Snapdragon 855 étant lancé comme le Snapdragon 8150 ?

snapdragon-850

Le 810 est arrivé après le 800 et le 820 après le 810. Vous vous attendriez à ce que la série passe à 830, puis à 840. Cependant, Qualcomm passe de 820 à 835 à 845. Et, la prochaine série sera 8150. Confus pour le moment ? Vous n’êtes pas le seul, mais c’est peut-être le nom marketing que Qualcomm utilisera lors de l’annonce de sa prochaine plateforme mobile haut de gamme. En effet, nous allons peut-être découvrir le Snapdragon 8150, et non le Snapdragon 855.

À un moment donné, il s’agissait bien du Snapdragon 855, connu en interne sous le nom de code SDM855. Mais, les entreprises sont toujours libres de changer de nom et, à l’image de Qualcomm, l’industrie suivra. Et, elle a décidé de changer celui-ci en « SM8150 ». Autrement dit, il est susceptible d’être nommé « Snapdragon 8150 » dans les supports marketing.

Le changement de nom peut sembler impliquer un grand changement, mais d’après les informations rassemblées par WinFuture, il se peut que le saut ne soit pas si important.

Il y aura évidemment des améliorations de performances, bien que les premiers benchmarks ne semblent pas inspirer autant de confiance. Il a été noté que le SM8150 affichait des vitesses d’horloge de 1,7 GHz dans quatre de ses noyaux « Silver » bas de gamme et de 2,6 GHz dans les quatre autres noyaux « Gold ». Ce n’est pas très différent du Snapdragon 845.

Une puce pour le traitement neuronal

Cependant, l’ajout d’une unité de traitement neuronale dédiée constitue une amélioration majeure. Les puces Snapdragon de Qualcomm contiennent déjà le processeur Kryo, le GPU Adreno, le FAI Spectra et le DSP Hexagon. On ne sait pas encore quel nom commercial aura cette puce, mais l’ajout d’une composante distincte pour l’intelligence artificielle s’inscrit parfaitement dans les tendances récentes en matière de téléphonie mobile.

Qualcomm devrait également annoncer le SCX8180, alias Snapdragon 8180. Cousin du 8150, cette puce est censée fournir enfin la puissance de traitement nécessaire pour que le rêve de Microsoft de voir des ordinateurs portables Windows 10 avec une puce ARM puisse se réaliser. Un rêve qui aurait déjà dû être réalisé par le Snapdragon 850 ou même le Snapdragon 835 avant lui.

Mots-clé : QualcommSnapdragon 8150Snapdragon 855
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Razer lance son gamepad Raiju Mobile et ses écouteurs Hammerhead USB-C ANC

Razer ne propose pas uniquement le nouveau Razer Phone 2 pour impressionner les joueurs mobiles. En effet, la société américaine propose...

Fermer