Fermer
Smartphones

MWC 2018 : Vivo APEX, le concept d’un smartphone sans bords

En 2016, le Xiaomi Mi Mix a lancé quelque chose qui allait devenir une tendance majeure du design à ce jour : les écrans 18:9 et consorts ont repoussé ce que l’on n’imaginait pas il y a quelques mois. Néanmoins, certains tentent de nouvelles choses. Parmi eux, Apple et son encoche mondialement connue sur son iPhone X. Un smartphone entièrement sans bords d’écran est un doux rêve, entravé par de nombreuses considérations techniques et pratiques. Mais si jamais le nouveau concept de smartphone APEX de Vivo arrivait sur le marché, tout cela disparaîtrait, bien que de façon plutôt comique.

Il semble que Vivo n’était pas satisfait de la publicité qu’elle a eue pour la vente du premier smartphone ayant un capteur d’empreintes digitales incrusté à l’écran, et fabriqué par Synaptics, qu’est le Vivo X20 Plus UD. Maintenant, la société vise une « technologie d’analyse d’empreintes digitales à l’écran en demi-écran », ce qui est un peu inapproprié. Cette technologie transforme presque, mais pas exactement, la moitié de la taille de l’écran en une zone de numérisation d’empreintes digitales. Techniquement, cela permettrait de répondre à l’une des nombreuses préoccupations que les utilisateurs ont avec les capteurs d’empreintes digitales dans l’écran étant limitées à une petite partie de l’écran.

C’est en fait l’un des rares problèmes que le concept APEX de Vivo tente de résoudre. Bien que Vivo mette cela au premier plan, presque littéralement aussi, le smartphone Vivo APEX sera peut-être le plus intéressant pour n’avoir presque pas de bords d’écran ni sur les côtés ni surtout sur le haut et le bas de l’écran. Et, elle utilise quelques solutions intéressantes pour réaliser quelque chose dont les utilisateurs, les designers et les fabricants ne pouvaient que rêver.

Un obstacle majeur

Le plus gros problème avec les écrans entièrement sans bords est que vous avez toujours besoin d’un espace pour les choses comme des capteurs, le haut-parleur, et, bien sûr, la caméra frontale. Xiaomi a résolu le problème du haut-parleur en l’enlevant et en s’appuyant sur un haut-parleur en céramique piézoélectrique qui fait vibrer tout le smartphone. Vivo utilise quelque chose d’analogue à ce qu’elle nomme Screen SoundCasting Technology, qui fait ressortir les vibrations à travers l’écran. Indirectement liée à l’enceinte en façade, Vivo utilise également une nouvelle technologie System in Package pour intégrer un DAC et trois amplificateurs en un seul, réduisant ainsi l’espace à l’intérieur.

Cependant, le plus gros problème est la caméra frontale. À moins de développer une caméra qui peut voir à travers l’écran, les fabricants comme Apple ont dû découper une partie de l’écran pour faire de la place pour cela — de là est née l’encoche. La solution de Vivo est simple : la caméra frontale de 8 mégapixels est cachée à l’intérieur et lentement, en une seconde, glisse par le haut lorsqu’elle est utilisée. Le retard d’une seconde n’est guère idéal, mais considérant que les selfies sont moins critiques que les clichés traditionnels, cela pourrait passer.

La caméra frontale sort lentement pour être utilisée

Au total, ces solutions ont abouti à un smartphone dont la face avant est occupée à 98 % par l’écran. Ce n’est pas la réponse parfaite et il y a encore beaucoup de place à l’amélioration. Et, Vivo est totalement d’accord avec ça. Elle n’est pas pressée de commercialiser le APEX. En fait, elle n’a pas l’intention de le mettre sur le marché du tout. Au moins, pas encore. Comme tous les autres produits conceptuels, le APEX est plus une expérience destinée à informer les futures fonctionnalités. Alors, ne soyez pas surpris si les futurs smartphones de Vivo vont commencer à arborer des caméras coulissantes.

Mots-clé : APEXMWC 2018Vivo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.