Fermer
OS

Build 2017 : voici Windows 10 tourner sur un périphérique doté d’une puce ARM

Lors d’une session « Windows 10 on ARM » à la Build 2017, Microsoft a partagé plus de détails sur cette version. Non seulement Windows 10 on ARM prend en charge les applications Universal Windows Platform (UWP), les applications Win32 packagées pour le Windows Store, mais aussi les applications Win32 existantes.

En décembre 2016, Microsoft a révélé qu’elle permettrait aux applications de bureau Windows de fonctionner sur des processeurs mobiles ARM. Néanmoins, la société était restée discrète sur la date d’un éventuel lancement sur des appareils équipés d’une telle puce. Le mois dernier, Qualcomm a partagé que les premiers ordinateurs portables ARM exécutant Windows 10 arriveront qu’au 4e trimestre 2017.

« Pour la première fois, nos clients pourront expérimenter Windows qu’ils connaissent avec toutes les applications et les périphériques dont ils ont besoin », indique la description de la session. Il suffit de regarder la vidéo de celle-ci pour être convaincu.

Un processus entièrement transparent pour les utilisateurs

Le responsable de Microsoft montre comment fonctionne x86 sur la couche d’émulation ARM. Dans la vidéo, vous pouvez voir Edge et d’autres applications s’exécuter sans aucun lag. L’auteur va encore plus loin en téléchargeant, en installant et en exécutant la version x86 de 7zip. La promesse est une performance « très proche du natif ». Très impressionnant !

Ceci est possible, car l’émulateur exploite la couche Windows on Windows (WOW), la même utilisée pour exécuter des applications x86 sur des processeurs 64 bits. Mais la vraie magie se produit avec les fichiers Compiled Hybrid Portable Executable qui sont générés à partir du code ARM64.

Tout le processus est transparent, ce qui signifie que les utilisateurs ne devront rien faire pour exécuter des applications Win32 sur des périphériques avec des puces Snapdragon. En fait, il est très probable que la plupart des gens ne connaissent même pas la différence.

Vous ne pourrez peut-être pas jouer à des jeux PC exigeants sur votre ordinateur ARM, mais la plupart des tâches journalières vont se faire sans aucun souci.

Mots-clé : ARMBuild 2017MicrosoftWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.