Fermer
Google

Google tente de lutter contre la propagation de fausses nouvelles avec un label Faux ou Vrai

La guerre de Google contre les fausses nouvelles prend une nouvelle direction, puisque la société va désormais identifier les résultats de la recherche comme « vrai » ou « faux ». Google déploie actuellement une mise à jour de sa plateforme qui ajoute son étiquette « fact check » dans les résultats de recherche à côté des articles qui ont été contrôlés.

Ce fait de vérification est actuellement déployé mondialement sur Google Recherche et Google News, et est une extension du programme mis en place en octobre dernier aux États-Unis et au Royaume-Uni. « Nous poussons l’étiquette fast check dans Google News, et dans toutes les langues ».

Ainsi, lorsque vous allez effectuer une recherche, si un résultat retourné a été vérifié, celui-ci va recevoir l’étiquette « Vrai ». Dans le cas contraire, le label « Faux » sera apposé. Le géant de la recherche ne fait pas sa propre vérification des faits, mais compte plutôt sur des sites non partisans comme Politifact et Snopes, qui travaillent pour évaluer la véracité des déclarations.

Des opinions multiples, plusieurs réponses

Malheureusement, ces informations ne seront pas disponibles pour tous les résultats de la recherche, et elles peuvent même être des pages de résultats de recherche où différents éditeurs ont vérifié la même demande et ont tiré des conclusions différentes. Cependant, il est important de savoir que ces contrôles fact check ne sont pas réalisés par Google, et ils sont présentés afin que les gens puissent se faire leur propre jugement.

« Même si l’on peut présenter des conclusions différentes, nous pensons qu’il est toujours utile pour les gens de comprendre le degré de consensus autour d’une allégation particulière et avoir des informations claires sur les sources avant de cliquer dessus », ajoute Google.

La communauté fact check de Google est maintenant passée à 115 organisations. Sans elles, cet effort ne serait pas possible. C’est une bonne idée pour Google de ne pas « personnellement » participer à la vérification de toutes les publications, qui pourrait facilement être accusée de partialité.

Mots-clé : fake newsfast checkGoogle NewsGoogle Recherche
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.