close
Tests

Prise en main du Nokia 5 : une position délicate, pour une offre attrayante

Nokia 5 : écran

Parmi les trois nouveaux smartphones Nokia dévoilés au MWC 2017, le Nokia 5 se trouve être en sandwich entre le modèle haut de gamme qu’est le Nokia 6, et le modèle d’entrée de gamme, le Nokia 3. Mais, alors que ce n’est pas un mauvais smartphone, le modèle le plus haut de gamme est juste un peu plus cher. Autrement dit, vous pourriez préférer mettre quelques euros supplémentaires pour le modèle 6.

Il est livré avec un écran HD de 5,2 pouces, un processeur Snapdragon 430, 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage interne, une caméra de 13 mégapixels à l’arrière, une caméra frontale de 8 mégapixels, un capteur d’empreintes digitales et une batterie de 3 000 mAh compatible avec la charge rapide (technologie Quick Charge 3.0 de la plate-forme Qualcomm).

Le Nokia 5 est vendu au prix de 189 euros, ce qui en fait un smartphone abordable — et pour cela, vous obtenez un écran HD, un châssis métallique, et un processeur octa-core. Il devrait être mis en vente dans les prochains mois.

Nokia 5 : conception et écran

Le facteur de forme compact du Nokia 5 est quelque chose qui peut faire pencher les potentiels clients vers lui, plutôt que le plus grand Nokia 6. C’est une conception plus ergonomique, avec les bords courbés qui permettent au smartphone d’être confortablement positionné dans la paume de la main. Et, vous pouvez atteindre n’importe quelle partie de l’écran avec votre pouce.

Fabriqué à partir d’un seul bloc d’aluminium Series 6000, il a une conception étonnamment haut de gamme pour un smartphone à bas prix. Un autre bonus pour le Nokia 5 est la présence d’un capteur d’empreintes digitales au-dessous de l’écran, qui sert de bouton d’accueil. Il est bon de voir une telle caractéristique sur un smartphone de ce secteur.

Vous pourrez choisir le Nokia 5 en quatre coloris : cuivre, noir, argent et bleu.

L’écran d’une résolution HD fournit un bon niveau de détail aux images et aux textes. Vous serez en mesure de lire confortablement les e-mails, regarder des vidéos et profiter des jeux sur l’écran de 1 280 x 720 pixels.

Nokia 5 : écran

Nokia 5 : interface et performances

Le Nokia 5 exécute la version stock du système d’exploitation Android 7.1 Nougat de Google, ce qui signifie que vous n’obtenez pas une surcouche envahissante en sus, ou divers bloatwares préinstallés. Ainsi, vous avez une expérience entièrement fluide, et il suffit d’aller sur le Google Play Store pour installer ce que vous voulez.

Il y a un processeur octa-core Snapdragon 430 — le même que dans le Nokia 6 — et 2 Go de RAM. Personnellement, j’ai trouvé qu’il offrait des performances décentes pendant le temps où j’ai pu l’utiliser. Vous obtenez 16 Go de stockage interne, mais qui peut être étendu par une carte micro SD jusqu’à 128 Go.

Nokia 5 : batterie et appareil photo

Le Nokia 5 est livré avec une importante batterie non amovible d’une capacité de 3 000 mAh, qui devrait fournir une autonomie pour la majeure partie de la journée. Bien évidemment, cela demandera un test plus approfondi.

Nokia 5 : un capteur de 13 mégapixels à l’arrière

Il y a quelques spécifications intéressantes pour l’appareil photo. Le Nokia 5 va se vanter d’un capteur de 13 mégapixels à l’arrière, et d’une option grand-angle de 8 mégapixels en façade.

Nokia 5 : verdict rapide

Le Nokia 5 se trouve dans une position un peu délicate sans réelle faute de conception. Pour le prix, il semble offrir un excellent choix de caractéristiques, mais il est entouré par des smartphones également alléchants au-dessus et en dessous.

Si vous pouvez vous permettre de débourser quelques euros de plus, alors le Nokia 6 devrait votre premier choix. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours opter pour le Nokia 3 qui est beaucoup plus abordable et aussi intéressant. Nokia précise qu’elle veut que ses smartphones correspondent à tout type de personne, et peut-être que le Nokia 5 trouvera un public.

Tags : MWC 2017NokiaNokia 5
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.