Google Maps Next Dimension ? Fou d’imageries 3D et accessible hors-ligne

Je vous en parlais le weekend dernier, Google a tenu hier sa présentation « Next Dimension » sur l’un de ses services phares, Google Maps. Lors de cet évènement, la firme de Mountain View a introduit une nouvelle fonctionnalité qui devrait arriver prochainement sur tous les dispositifs Android et iOS dans les semaines à venir. Pour être plus exhaustif, il s’agit d’une version entièrement explorable de Google Earth en 3D, ainsi qu’une caractéristique très utile, le hors-ligne, qui semble être spécifique à Android.

Comme c’est de coutume pour les entreprises qui organisent ces types de conférences, il y avait un peu d’attente auprès de cette conférence, et les orateurs n’ont pas hésité à vanter les mérites de l’application tout au long de celle-ci. Par exemple, l’équipe Google Maps a mis en avant quelques-uns des importants services qu’elle a déployé au fil des ans, comme Street View, les cartes mobiles, et plus récemment les cartes de l’intérieur d’un bâtiment. Brian McClendon, vice-président de Google Maps, a souligné que de 2006 à 2012, le pourcentage du monde qui est à présent visible dans des images haute résolution a augmenté de 37% à 75%, ce qui signifie qu’aujourd’hui vous pouvez possiblement obtenir une vue détaillée assez précise de la rue où vous avez grandi, ou encore de votre école maternelle.

Lors de cette conférence, Google a passé un certain temps à parler de l’histoire de son service Street View, qui contrairement à ce que la presse en dit, a été un outil de recherche objectivement utile pour des millions d’utilisateurs au fil des ans. Les petites voitures de Street View indiquent à ce jour près de 5 000 000 miles, soit 8 046 720 kilomètres, au compteur, puisque Google a commencé à recueillir ces images depuis le sol. Ce nombre me rend vraiment pantois ! C’est seulement (seulement!) dix fois des allers-retours vers la lune – pour rappel, la distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km. Ou, si vous avez un esprit plus terrestre, c’est 200 fois la circonférence de la Terre…

Comme mentionné précédemment, les images haute résolution en 3D ont été la plus belle annonce de Google Maps lors de cette conférence. Cette nouvelle fonctionnalité a été décrite comme l’émulation de l’expérience permettant de « survoler la ville ». Où Google Earth avait des vues entièrement rotatifs de modèles 3D, cette nouvelle version utilise en fait la photographie pour générer ces modèles.
Pour être plus précis, la firme utilise des avions qui sont équipés de caméras spécialement conçues par Google dans le but d’avoir toutes les données possibles qui permettront d’obtenir des mesures très précises des bâtiments, des arbres, des monuments… Ainsi, l’idée est d’obtenir un panorama quasi complet de l’environnement. Chaque profondeur est calculée. et le résultat est tout bonnement impressionnant !
Allons-nous également avoir des statistiques prochainement sur le nombre de kilomètres réalisés à pied ? En effet, afin d’augmenter la précision de ces résultats dans des endroits inaccessibles par les voitures, outre le fait de disposer de motos ou de vélos Street View, nous pourrions voir des « Human Street View » qui vont, à l’aide d’un sac à dos de 18 kilos qui inclut les caméras et deux batteries, capturer les images des endroits les plus inaccessibles où il est seulement possible de se rendre à pied. « On va l’emmener dans des parcs nationaux ou encore dans le Grand Canyon », a annoncé Luc Vincent, chef ingénieur de Street View.

Google Maps Next Dimension ? Fou d'imageries 3D et accessible hors-ligne - Google va utiliser des personnes pour photographier des endroits inaccessibles

Avez-vous remarqué quelque chose de particulier lors de la présentation ? Mmhmm, vos yeux ne se trompent pas ! Lors de la démonstration de la performance de la nouvelle imagerie 3D pour Google Maps, le Product Manager de Google Earth, Peter Birch, a utilisé un iPad pour faire sa présentation

Google Maps Next Dimension ? Fou d'imageries 3D et accessible hors-ligne - Démonstration de la 3D sur Google Maps depuis un iPad

Le défi va donc être de transposer ces vues sur tous les dispositifs mobiles, smartphones et tablettes. « Cette imagerie 3D arrivera sur Android et iOS dans les semaines à venir », annonce l’entreprise.

Autre annonce faite par l’équipe de Google Maps, et plus précisément par Rita Chen, responsable de Google Maps pour Mobile, est qu’une version « hors-ligne » de Maps débarquerait bientôt sur Android. En effet, Rita a déclaré que cette fonctionnalité sera bientôt disponible sous Android, mais aucune mention n’a été faite concernant sa mise à disposition sur les dispositifs iOS. « C’est une des fonctionnalités qui nous a été la plus demandée », a-t-elle précisé. Voilà de quoi sauvegarder vos trajets au cas où vous n’auriez pas accès la 3G ou au WiFi ! Cela va s’avérer extrêmement pratique pour tous les déplacement et voyages à l’étranger. « Terminé les cartes physiques », prédit-elle.

Dans la partie questions/réponses en fin de présentation, McClendon a indiqué que Google Maps a travaillé dur pour rendre disponible cette fonctionnalité hors ligne pour iOS, mais a maladroitement conclu : « c’est juste une question de tempos pour savoir quand ça va arriver »

Pour tout ceux qui le souhaitent, sachez que vous pouvez retrouver la présentation complète sur YouTube, ou ci-dessous. Je vous recommande de passer à environ 30 minutes, car il n’y a littéralement rien d’intéressant jusque-là.

Comme on pouvait s’y attendre, ce lancement intervient seulement une semaine avant la keynote d’Apple, qui doit inaugurer sa conférence WWDC, peut être vue comme un coup de pied dans le derrière pour la firme de Cupertino, qui selon les rumeurs auraient prévues de proposer son propre système de cartographie, en complément d’iOS 6.

Que pensez-vous de ces nouveautés ? Attendiez-vous ces fonctionnalités avec impatience ?

Laissez un commentaire

Commentaires en lien dofollow à partir de 2e commentaire, profitez-en !

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>