Skype bientôt accessible sur le Web depuis un navigateur ?

Voilà une information qui pourrait s’avérer comme être LA bonne nouvelle de la semaine ! Celle-ci nous vient de CNet, qui nous indique que Microsoft a pour perspective d’embaucher du personnel « pour nous aider à apporter une expérience de Skype sur le Web ».

Microsoft qui l’on se souvient a acquis Skype en novembre pour la modique somme de 8,5 milliards de dollars, semble donc prêt à appuyer et développer son service permettant aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques via Internet ! En proposant un poste axé sur le développement Web, la plateforme pourrait donc potentiellement s’ouvrir sur le Web et ainsi élargir considérablement sa portée et ses fonctionnalités.

Selon l’annonce, que vous pouvez consulter ici, il s’agira d’un poste d’ingénieur à Prague, dans lequel le futur candidat devra travailler sur les points suivants :

Team at Skype is looking for passionate, team-oriented and self-motivated developers to help us bring Skype experience on to the Web.
You will have a chance to integrate existing Skype solutions on to the web with the support of the backend services build from the ground up using latest Microsoft technologies. Result of your work will be used by hundreds millions of thankful users worldwide.
You will work in dynamical environment with the team of true professionals participating in defining, designing, developing, testing and documenting one of the most popular applications of the modern world.

Comment mal interpréter cette annonce ? À quoi Skype pourrait ressembler sur le Web ? Pour le moment il est difficile de l’imaginer mais il est évident qu’une ouverture de ce dernier vers un navigateur, permettrait non seulement de ne plus exiger une application native pour fonctionner sur différents systèmes d’exploitation, mais également de fournir un moyen de communication dont l’accès sera facilité, et rendrait plus facile l’utilisation sur une machine pour laquelle les utilisations n’ont pas les privilèges d’installation, et potentiellement de s’intégrer avec d’autres services sur le Web.
De plus, bénéficier d’une application moins lourde qu’elle l’est actuellement ne serait pas un luxe ! En effet, les versions Mac et Windows de Skype ne sont pas réputées pour être légères et encore moins rapides… Je ne parle même pas de la version Linux qui en est encore à la version 2…

Reste la question de la technologie, que Microsoft pourrait choisir de soutenir pour son futur service. Google a travaillé sur un projet appelé WebRTC orienté pour les services de chat sur le Web, et le World Wide Web Consortium (W3C) travaille pour en faire un standard.
Google développe son projet WebRTC au sein Chrome en utilisant le codec vidéo VP8 pour compresser la vidéo, et idéalement pourrait être supporté par Skype…
Cependant comme l’indique CNet, Microsoft n’a préféré pas soutenir pour diverses raisons ce codec au sein de Windows et Internet Explorer. En outre, de nombreux téléphones mobiles peuvent décoder de la vidéo mais seulement avec le support du codec vidéo rival, le H.264, dont les performances notamment sur l’accélération matérielle l’utilisation de la batterie, sont meilleures. Le support matériel du codec VP8 se répand peu à peu, mais il n’est pas encore courant de le retrouver dans des dispositifs.

Il est clair que l’arrivée de ce type de fonctionnalité Web peut être vue comme une future norme ! En tout cas, les perspectives de celle-ci sont infinies, et les idées d’applications ne manqueront pas… Reste à savoir si les normes viendront à bout de ce vaste écosystème…

En tout état de cause, la montée en puissance de Google+ et plus particulièrement des Hangouts ne sont pas étrangers à cette prise de position de la part de Microsoft. En effet, le service de Google prend de plus en plus ses marques dans ce domaine et commence à rallier de nombreuses entreprises à sa cause, notamment après l’ajout de fonctionnalités très intéressantes pour ces dernières, telles que l’ajout de la section « Applications » et une API officielle.
Ainsi, grâce à sa fonctionnalité « Hangout », il est tout à fait possible d’imaginer une vidéo conférence à une dizaine de personnes, allant même jusqu’à proposer un partage d’écran mais également la possibilité d’éditer un document collaboratif, et ce au sein même de votre navigateur Web.

Que pensez-vous de cette annonce ? Passer à une version Web plutôt que native est-elle intéressante selon vous ? N’est-il pas trop tard pour Microsoft de s’engager dans cette voie ?