Fermer
Tests

MWC’14 : prise en main du Lenovo Vibe Z

Lenovo a souvent parlé de déployer la commercialisation de ses smartphones dans le monde entier, et alors que la firme chinoise s’impose comme une marque notable sur son territoire, celle-ci a beaucoup plus de mal quand il s’agit de se frayer un chemin en Europe ou encore aux États-Unis.
En attendant, la firme a tout de même une part de marché significative, et se positionnant pour être le troisième grand fabricant de smartphone dans le monde.

Toutefois, jusqu’à maintenant, la firme n’a jamais produit un smartphone qui était réellement alléchant. Mais, cela a changé au CES 2014, où nous avons vu le Vibe Z devenir réalité.

Malheureusement, en dépit des rumeurs, Lenovo n’a pas encore décidé de commercialiser le Vibe Z en dehors de l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et les Philippines, aucune date et aucun prix pour le marché européen n’ont été annoncés. Quoiqu’il en soit, il y a fort à parier que Lenovo proposera le smartphone plus tard dans l’année dans notre continent.

Ce n’est pas faute d’avoir essayé, puisque si l’on en croit un porte-parole de Lenovo, le problème viendrait d’une sorte de problématique avec les opérateurs mobiles. Donc, maintenant vous savez que vous ne pouvez pas l’avoir, est-ce que vous passez à côté de quelque chose ?

Lenovo Vibe Z

Tout d’abord, il semble grand. Il est disponible en deux coloris, gris métal et titanium, dont la dernière semble la meilleure selon ce que j’ai pu constater sur les présentateurs de Lenovo au Mobile World Congress. Pour donner un look différent sur le coque arrière en polycarbonate, un motif gravé au laser a été appliqué. En réalité, ce n’est pas aussi incroyable que cela puisse paraître, mais il offre une meilleure adhérence et ajoute un peu de caractère manquant aux châssis en polycarbonate lisse.

Appareil photo de 13 mégapixels sur la coque arrière du Vibe Z

En retournant le smartphone, on tombe nez à nez avec un écran de 5,5 pouces offrant une résolution en 1080p, et qui montre Android 4.3. Malheureusement, et comme beaucoup avec les constructeurs aujourd’hui, une surcouche Lenovo a été apposée dessus l’OS, faisant disparaître le tiroir d’applications, nous laissant dans l’obligation d’afficher les icônes des apps sur l’écran d’accueil, tout comme iOS. Pour rattraper cela, Lenovo a ajouté des petits bonus. Parmi mes coups de cœur, l’appareil photo, en particulier l’objectif en façade. Bien que le Ascend Mate 2 de Huawei peut être couronné le roi des selfies, le Vibe Z est tout proche.

La caméra frontale dispose de 5 mégapixels et un grand angle de 84 degrés, donc il n’a pas besoin du mode panoramique vu sur le Mate 2 pour faire une photo de groupe. Lenovo veut que tout ce que vous preniez en photo soit embelli, et a ajouté une fonctionnalité “embellir” qui tweaks automatiquement l’image pour avoir de meilleurs résultats. Si cela ne suffit pas, un outil d’édition peut vous faire bronzer, élargir vos yeux, ou même vous faire perdre quelques kilos. Cela fonctionne assez bien, et c’est pourquoi je ne regarde plus les selfies de la même manière.

Vue de dos du Vibe Z

Lenovo sait de le Vibe Z est un grand téléphone, et j’ai aimé les ajustements effectués avec le clavier pour permettre l’utilisation d’une seule main. Inclinez-le dans un sens, et le clavier va changer de place, vous permettant d’avoir accès celui-ci au meilleur endroit.

Smart Cover du Vibe Z

Lenovo a bien évidemment poussé les derniers composants au sein de son dispositif, et notamment une puce permettant une connectivité LTE, un processeur Snapdragon 800, un quadricœurs cadencé à 2.2 GHz, de 2 Go de mémoire vive et d’une capacité de stockage interne de 16 Go. Un appareil photo de 13 mégapixels est présent sur la coque arrière du smartphone. Enfin, pour compléter les spécifications, on va disposer d’une connectivité Wi-Fi 802.11 a/c et du Bluetooth 4.0. Sous le capot, une impressionnante batterie de 3000 mAh.

Vue de la tranche de gauche du Vibe Z

Tout comme le Vibe X, le Z a une épaisseur de 6.9 mm, ce qui est très mince pour un téléphone de cette taille.

Cependant, ce n’est pas non plus un smartphone phare, dans le sens où si les spécifications sont alléchantes, celle-ci correspondent davantage à des smartphones haut de gamme de 2013, mais pas pour 2014. Reste à savoir le prix que va fixer la firme chinoise pour sans lancement en Europe.

Mots-clé : LenovoMWC 2014Vibe Z
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.