Fermer
Smartphones

Meizu et bq vont s’occuper des lancements des smartphones Ubuntu en 2014

Les premiers smartphones Ubuntu arriveront cette année 2014, et ils seront fabriqués par le designer européen bq et le fabricant de smartphones chinois, Meizu. Alors que l’on se demandait quand Ubuntu allait enfin arriver sur des smartphones, et ce malgré l’échec de l’an dernier sur la très ambitieuse campagne de crowdfunding Ubuntu Edge, il semblerait que Canonical, la société derrière le projet, soit enfin enclin à commercialiser des smartphones, par l’intermédiaire de partenaires.

Ubuntu ne donne pour le moment aucun détail, et le fondateur de Canonical et Ubuntu, Mark Shuttleworth, affirme que des détails supplémentaires seront disponibles lors du Mobile World Congress à Barcelone, mais il a laissé entendre que le smartphone de Meizu sera essentiellement une version du Meizu MX3 sous Ubuntu à la place d’Android.

Autrement dit, ne vous attendez pas à une tonne de spécifications supplémentaires dans la suite de cet article, affirmant tout de même qu’on va avoir à faire à des ​​dispositifs “haut de gamme”, ce qui suggère que ce ne seront pas des smartphones pour “monsieur et madame tout le monde”.
C’est très étonnant pour un OS qui va essayer de frayer un chemin dans un secteur déjà bien fourni, où la concurrence se fait toujours plus forte. Toutefois, étant donné que le fabricant de logiciel a voulu à l’origine lancer le Ubuntu Edge à un prix premium, 600 dollars pour tous les premiers backers, vouloir entrer sur le marché d’entrée de gamme n’aurait pas forcément de sens.

Meizu MX3

Shuttleworth affirme que les deux premiers partenaires ont été sélectionnés grâce à leur expertise à pénétrer les marchés. bq a une réputation pour la conception de dispositifs haut de gamme en Europe, tandis que Meizu est devenu un grand nom sur le marché chinois … et a des plans pour s’exporter à l’international très prochainement.

Dire que les efforts de Ubuntu pour tenter de percer sur le marché mobile est une bataille difficile serait un euphémisme. Des exemples concrets pour des systèmes d’exploitation mobile en retard par rapport à la concurrence et qui ont essayé de faire une brèche n’inspirent pas beaucoup confiance. Firefox OS est l’exemple le plus remarquable qui vient à l’esprit. Cependant, le projet de Mozilla ne se concentre que sur les appareils d’entrée de gamme, ce qui pourrait fournir un autre indice quant à pourquoi Canonical ne pas adopter cette stratégie.

Canonical a présenté Ubuntu for Mobile il y a maintenant un peu plus d’un an, et la société a libéré une bêta publique qui s’appuie sur les smartphones de la gamme Nexus de Google, afin de démontrer la puissance de l’OS.
La stratégie de différenciation de Canonical est de rendre le contenu et les services le point central de l’interface utilisateur, plutôt que de les cacher dans des applications ajoutant chacun leur petit plus. Pourtant, Canonical espère avoir le top 50 des applications disponibles dès son lancement, y compris Evernote, Grooveshark et Weather Channel pour commencer.

À ce stade, Ubuntu for Phones est un système d’exploitation basé sur Linux conçu pour les dispositifs mobile et offrant la possibilité d’exécuter des applications mobiles plutôt que des applications de bureau Linux. Mais finalement la plateforme pourrait vous permettre d’exécuter des applications dédiées à l’environnement de bureau sur votre téléphone. Canonical mentionne que le but ultime est que les systèmes d’exploitation de bureau et de Ubuntu for Mobile soit un seul et même système d’exploitation, partageant environ 95% du même code.

Autrement dit, un jour vous pourriez être en mesure d’utiliser votre smartphone comme vous le faites actuellement, mais une fois posé à une station d’accueil, celui-ci pourrait exécuter des applications de bureau avec un clavier, une souris et un écran.

Shuttleworth a clairement un intérêt à promouvoir Ubuntu comme une alternative ouverte à Android, mais lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait d’un possible rival nommé Tizen, qui est soutenu par Samsung et Intel, il a eu quelques mots très durs. Il dit que Tizen ressemble moins à un concurrent aujourd’hui qu’il y a six mois, après avoir fait face à de nombreux retards. En fin de compte, dit-il, il estime qu’il est “très peu probable que Tizen soit adopté par tous les fabricants, ou expédié par un opérateur”.

Alors que Ubuntu est un logiciel open source, Shuttleworth dit le modèle économique de Canonical pour la plateforme consiste à faire payer des frais de licence aux constructeurs et de générer des revenus provenant de la vente sur l’App Store.

Quoiqu’il en soit, nous devrions en apprendre davantage la semaine prochaine lors de l’ouverture du Mobile World Congress. Restez à l’écoute.

Mots-clé : bqCanonicalMeizuUbuntu for MobileUbuntu Phone
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.