close
Navigateurs Web

Google retire des extensions sur Chrome qui affichaient des publicités indésirables

Quelques semaines après le changement de ses conditions de service dans le but de forcer les développeurs d’extensions de Chrome à garder leur logiciel “simple et unique”, Google en a expulsé deux de son Web Store après que celles-ci aient violé les nouvelles règles.

Selon le Wall Street Journal, les extensions fautives sur le navigateur seraient “Add to Feedly” et “Tweet This Page” qui ont commencé à proposer de la publicité après que celles-ci aient été mises à jour silencieusement avec une portion de code d’adware.

Le Journal a déclaré que le nouveau code, qui a injecté des publicités sur les pages où elles ne devraient pas apparaître en général, a été présenté aux deux extensions après que les propriétaires ont vendu leur travail à d’autres développeurs qui ont ensuite poussé des caractéristiques de monétisation pour ces extensions.

Après que les extensions ont commencé à servir des publicités indésirables, leurs cinq étoiles dans le Chrome Web Store ont rapidement chuté à une seule, et de nombreux utilisateurs ont complètement fustigé les extensions dans la partie commentaires.

La décision de Google a été de supprimer celles-ci dès ce week-end, et ce n’est qu’un rappel sur la façon dont les extensions Chrome sont automatiquement mises à jour en arrière-plan sans que l’utilisateur le sache. En revanche, Firefox permet aux utilisateurs de choisir pour ses extensions entre un contrôle manuel des mises à jour ou à les installer automatiquement.

Google retire des extensions sur Chrome qui affichaient des publicités indésirables

“Une mauvaise décision”

Le développeur de “Add to Feedly”, Amit Agarwal, a déclaré dans un récent billet de blog que la vente de son extension a été “une mauvaise décision”.
Un mois après avoir vendu son affaire pour un montant à quatre chiffres, le nouveau propriétaire a poussé une mise à jour sur le Chrome Web Store qui “n’a pas apporté de nouvelles fonctionnalités, ni des corrections de bugs. Au lieu de cela, ils ont intégré de la publicité dans l’extension”, indique Agarwal. “Ce ne sont pas des bannières publicitaires traditionnelles que vous voyez sur les pages web, ce sont des annonces invisibles qui s’activent en arrière plan et remplacent les liens sur chaque site que vous visitez dans des liens d’affiliation”, précise t-il.
Il a poursuivi en indiquant que le modèle économique de l’acheteur est simple : “ils achètent des add-ons populaires, injectent des liens d’affiliation et les utilisateurs sont tributaires de la mise à jour autonomique et sont impuissants. Et il n’y a pas de changelog en soit”.

Alors que les meilleurs extensions d’un navigateur peuvent vous aider à personnaliser votre expérience Web et introduire une tonne de nouvelles fonctionnalités, il est clair que si elles tombent dans de mauvaises mains, elles peuvent rapidement devenir une cause perdue pour de nombreux utilisateurs.
Si cette pratique s’avère croissante, Google pourrait envisager d’offrir aux utilisateurs la possibilité de désactiver les mises à jour automatiques, ou du moins les informer lorsqu’une extension change de mains…

Avez-vous vu ces publicités intrusives ?

Tags : ChromeextensionFeedlyGoogle
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.