close
Objets connectés

Samsung travaille sur des dispositifs semblables aux Google Glass ?

Avec le fait de se vanter d’avoir lancer la première vraie smartwatch sur le marché – même si des sociétés comme Sony ou encore Pebble ont lancé leur propre montre connectée avec plus ou moins de réussite, Samsung pourrait tourner son attention vers un autre secteur dédié à la technologie mobile, puisque selon Eldar Murtazin dans un tweet, Samsung travaille cette fois-ci pour apporter la technologie mobile sur votre tête, et ainsi développer des lunettes connectées semblables aux Google Glass, qui seraient commercialisées sous la marque “Gear Glass”, et qui pourraient être lancées dans le courant d’avril ou mai de l’année prochaine.

Maintenant, Murtazin n’est pas exactement la source la plus digne de confiance dans l’industrie du mobile, mais Samsung fait l’objet de diverses rumeurs sur le fait que la firme sud-coréenne travaille sur de nombreux appareils portables, plus petit les uns que les autres, et alors que les Google Glass ont reçu un avis très favorable de la part de la presse high-tech – bien plus que la première Galaxy Gear qui déçoit dans sa conception et son utilisation – ce serait naturel pour Samsung de lutter contre le géant de la recherche dans ce domaine.

Certes Google a une longueur d’avance dans ce domaine, notamment en ayant dévoilé ses premières Google Glass en avril 2011, dont le but “est de proposer une paire de lunettes avec un écran intégré qui va être capable d’augmenter la réalité”. La première vidéo qui a accompagné l’annonce a de suite laissé songeur quant aux possibilités offertes par ses lunettes connectées, notamment en laissant paraître que les lunettes seront conçues pour faire à peu près tout ce qui peut être fait en utilisant un smartphone, mais sans les inconvénients d’avoir un dispositif entre vos mains.
Puis, celles-ci sont entrées dans une phase nommée Google Glass Explorer Edition, qui signifie simplement que les lunettes étaient disponibles pour la modique somme de 1500 dollars à tous les développeurs qui souhaitaient acquérir la chose, soit pour développer une application révolution dès lors que les lunettes seraient officiellement disponible pour le grand public, ou encore pour le prestige et crier sur tous les toits disposer des premières Google Glass ! Quoiqu’il en soit, depuis les Glass ont été dans les mains de nombreux blogueurs, journalistes et franchement ils semblent tous unanimes pour dire que ce dispositif a de l’avenir !
Maintenant, si tout cela vous a mis l’eau à la bouche, sachez que les Google Glass devraient être disponibles pour 2014, mais aucune date n’a encore été fournie … On peut supposer que lors de la prochaine I/O on devrait avoir davantage d’informations.

Les Google Glass vont-elles être rejointes par les Gear Glass ?

Pour en revenir à nos “Gear Glass”, il serait tout de même très étonnant de voir Samsung donner un nom si semblable aux lunettes connectées de Google. En effet, alors que la marque Gear vient de débarquer avec le lancement de la smartwatch, et étant donné l’attrait pour la marque d’imposer ses propres marques – que ce soit avec ses produits mais également sa panoplie de logiciels – les “Gear Glass” n’ont de sens que si la firme proposait ses lunettes sous la forme d’un partenariat avec Google, comme elle peut le faire avec la version Google Play du Galaxy S4.

Bien sûr, si la firme veut réellement arriver sur le marché avec sa propre paire de lunettes connectés, j’espère que celle-ci va tirer les enseignements de sa Galaxy Gear, et ainsi que les présupposées Gear Glass soient compatibles avec plus de dispositifs que ne l’est la Gear, ou allons-nous avoir un autre produit attractif entre nos mains mais malheureusement encore inutile pour la plupart d’entre nous ?

Tags : Gear GlassGoogle GlassSamsung
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.