Fermer
Tests

Sony Xperia Tablet Z, l’une des tablettes Android les plus convaincantes

Juste à temps pour l’été, la Xperia Tablet Z de Sony a suivi un régime. Ce modèle de 10 pouces s’avère être une tablette Android vraiment légère puisque elle pèse à peine 500 grammes et est plus mince qu’un crayon. Pourtant, la tablette s’avère réellement costaude ! À l’intérieur on retrouve un processeur quad-core, un écran Full HD lumineux et nette, un émetteur infrarouge, d’une puce NFC et une multitude d’applications intelligentes pour profiter de ce matériel. Comme si cela ne suffisait pas, la Tablet Z peut survivre après avoir été plongée dans l’eau pendant une demi-heure. Ces raisons vous feront-elles craquer pour ce dispositif qui oscille entre 499 et 629 euros selon le modèle choisi.

Sony est entré sur le secteur de la tablette il y maintenant deux ans, mais la firme n’a pas réellement eu beaucoup de succès. La première Xperia Tablet était quelque peu étrange, elle a tellement eu de problèmes qu’elle a été rappelée. Mais comme le dit l’adage, la troisième fois peut être la bonne. En partant sur la force du smartphone Xperia Z, la Xperia Tablet Z propose un tout nouveau look et la sensation d’un appareil Sony de très haute gamme ! La preuve dans la suite de cet article.

Sony Xperia Tablet Z, l'une des tablettes Android les plus convaincantes

Xperia Tablet Z : Le célèbre “Unboxing”

Xperia Tablet Z : Caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Xperia Tablet Z :

  • Système d’exploitation : Android 4.1 (Jelly Bean)
  • Processeur : Qualcom Snapdragon S4 Pro, quatre cœurs cadencé à 1.5 GHz
  • Mémoire : 512 Mo de mémoire vive
  • Stockage : 16 Go d’espace de stockage (emplacement micro-SD)
  • Écran : 10.1 pouces IPS Capacitif (1920 x 1200 pixels)
  • Caméra : 8,1 mégapixels (Zoom numérique 16x)
  • Caméra frontale : 2,2 mégapixels

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Xperia Tablet Z : Conception

La Xperia Tablet Z est un dispositif à l’effet “Waouh”. Lorsque vous la mettez dans les mains de quelqu’un, les premiers mots de ce dernier sont : “Waouh elle est vraiment légère”. C’est un exemple presque parfait de ce qu’est une tablette de 10 pouces, et ce à quoi elle devrait constamment ressembler.

C’est une tablette sérieusement mince, avec des dimensions de 172 x 266 x 6,9 mm pour 495 grammes. La Sony Xperia Tablet Z arrive à être beaucoup plus légère que le célèbre iPad qui pèse 652 grammes, rendant ce dernier vraiment “lourd” par rapport à la tablette de Sony.
Finie la conception tel un livre replié des précédentes tablettes de Sony – je pense à la Xperia Tablet S – que la rendait si unique. Sony semble être rentré dans le rang afin de proposer une conception presque “homogène” avec ses principaux concurrents.

La forme de la Xperia Tablet Z vise à atteindre l’équilibre et la symétrie sous tous les angles, ce que Sony appelle la conception OmniBalance.

L’arrière de la Tablet Z offre une sensation de douceur au toucher, mais qui malheureusement perd de son “charme” dès lors que l’on voit les empreintes de doigts venir remplir la coque. Dans le coin supérieur droit, un appareil photo de 8 mégapixels est intégré, et au milieu est l’insigne Xperia et une icône pour la puce NFC de la tablette.

Vue arrière de la tablette Xperia Tablet Z

Le côté gauche dispose du port pour la prise casque, en dessous duquel se trouve un bouton rond en aluminium, qui est à jour devenu la marque de fabrique des dispositifs Xperia – le Xperia Z, mais également plus récemment le Xperia M disposent de ce bouton. En dessous, se trouve le bouton de volume.

Vue du côté gauche de la tablette Xperia Tablet Z

Sur la tranche inférieure, deux ports sont également recouverts d’un capuchon : le port micro-USB, et l’autre étant le pourt pour carte micro-SD et micro-SIM.

Vue de la tranche inférieure de la tablette Xperia Tablet Z

Sur la tranche du dessus on va retrouver un récepteur infrarouge, qui va tout simplement permettre de commander un dispositif par l’infrarouge – notamment servir de télécommande pour la télévision.

Vue de la tranche supérieure de la tablette Xperia Tablet Z

En façade, une caméra frontale de 2,2 mégapixels et offrant un enregistrement en 1080p est logée au milieu de la tablette en haut. L’écran quant-à lui est en verre trempé robuste, avec un film anti-bris.

Vue de la façade avant de la tablette Xperia Tablet Z

Alors que dans les faits nous devrions voir ces caches comme des désagréments, il est important de souligner qu’ils protègent la Tablet Z, que ce soit à l’eau – jusqu’à 30 minutes sous 3 mètres d’eau – et à la poussière.

Bien qu’elle soit carrée par la conception, sa minceur offre l’avantage du confort. En effet, il est extrêmement confortable de tenir la Tablet Z presque n’importe quelle façon, et avec ses bords arrondis, et une bonne résistance d’accroche, il y a très peu de chance que la tablette ne glisse contrairement à l’iPad. Qu’il s’agisse du contour et de la coque, le tout est en matière plastique renforcée par des fibres de carbone.

Xperia Tablet Z : Affichage

La Sony Xperia Tablet Z dispose d’un écran de 10,1 pouces offrant une résolution de 1920 x 1200 pixels, qui est comparable à celle de l’Asus Transformer Pad Infinity TF700, mais qui s’avère être en dessous de celle de la Nexus 10 (2560 x 1600 pixels), et de l’iPad (2048 x 1536 pixels). Mais, comme je l’ai mentionné à maintes reprises, le nombre de pixels ne fait pas tout. En utilisant la technologie Bravia Engine 2 de Sony, qui renforce la netteté et la richesse de chaque image, l’écran brillant Reality Display offre des visuels de haute qualité.

La technologie Bravia Engine 2 de Sony renforce la netteté et la richesse de chaque image
Une définition et des couleurs parfaites

Xperia Tablet Z : Audio

Sony vante la technologie ClearAudio+ au sein de sa tablette, mais les haut-parleurs stéréo placés de chaque côté de la tablette offrent un son moyen, qui n’est pas ce que l’on peut s’attendre du savoir faire de Sony en la matière. Celui-ci est bien en deçà de ce qu’offre l’iPad 3 ou le 4, mais s’avère être dans les normes avec les autres tablettes Android.
Sony a inclus quelques filtres sonores, mais on ne peut pas dire que j’ai été très friand de la plupart d’entre eux. Comme toutes les tablettes, vous allez avoir besoin de haut-parleurs externes ou des écouteurs pour tirer le meilleur parti du son. Ça ira très bien pour écouter de la musique avant de s’endormir, ou encore pendant que vous cuisinez mais rien de plus…

Le placement des haut-parleurs est également problématique. Situé vers le coin inférieur de chaque côté, ils sont facilement obstrués dès lors que l’on tient la tablette dans nos mains. Je préfère nettement le placement des haut-parleurs sur la Nexus 10 ou la Samsung Galaxy Tab 10.1 – des deux côtés de l’écran.

Xperia Tablet Z : Interface

La Tablet Z tourne sous Android 4.1 Jelly Bean, avec une légère surcouche apportée par Sony. En haut de l’écran, dans le coin gauche, un lien rapide vers Google Now, et une icône permettant d’accéder au microphone s’avèrent être des raccourcis très utiles. Au milieu se trouve une série de cercles qui vous permettent de savoir en un coup d’oeil sur quel écran d’accueil vous êtes, et sur ​​la droite une icône “Plus” permet de personnaliser les écrans ainsi qu’un bouton permettant d’accéder à toutes vos applications.

La Tablet Z arrive avec Android 4.1 Jelly Bean et la surcouche Sony
Des raccourcis permettent de rapidement utiliser la tablette

Comme pour les tablettes et smartphones Samsung, la Sony Tablet Z a des petites applications dédiées qui peuvent flotter n’importe où sur l’écran au-dessus d’autres applications. Celles-ci peuvent être accessibles via une icône dans la partie centrale inférieure de l’écran. Pré-installées, on va retrouver les applications pour lancer le navigateur, la calculatrice, les notes, le magnétoscope, la télécommande ou encore la minuterie. Il y a 36 autres applications accessibles depuis le Google Play, que vous pouvez convertir en de petites widgets applicatives.

Contrairement à ce qu’offre la surcouche TouchWiz de Samsung, il n’est pas possible d’avoir un accès rapide à divers raccourcis dans la barre de notifications, et il n’est pas possible également de partager en natif l’écran pour exécuter deux applications en même temps.

Xperia Tablet Z : Application “Télécommande”

À côté de la petite icône des applications, une icône permet de lancer l’application dédiée à la “télécommande”. Comme mentionné précédemment, le bord supérieur de la Tablet Z dispose d’un émetteur infrarouge qui vous permet d’utiliser la tablette comme une télécommande pour votre système de divertissement à domicile.
La configuration de l’application avec ce dispositif est extrêmement simple – quelques étapes suffisent à la configuration. En tout, il a fallu moins de 5 minutes pour paramétrer la tablette avec mon téléviseur – et pas un Sony ;). Toutefois, l’application s’avère être basique et pourra être limitée.

Xperia Tablet Z : Applications

Comme les précédentes tablettes Android de Sony, la Tablet Z arrive avec quelques applications Sony. Même si elle a accès à Google Play, la Tablet Z est également livrée avec deux autres App Store : Sony Select, qui recense les applications Android de Sony, et PlayNow, qui comprend également des sonneries et fonds d’écran. SocialLife est une application d’agrégation de news, similaire à Flipboard, qui rapatrie le dernier contenu d’une variété de sources, y compris Facebook.

Walkman vous permet de lire la musique stockée sur la Tablet Z, de la musique en illimitée, ou même à partir de périphériques de stockage en réseau. J’ai particulièrement apprécié que l’application reconnaisse instantanément toute la musique se trouvant sur un dispositif en réseau. L’application Films fonctionne de la même manière, mais pour les vidéos, et Album vous permet de visualiser les photos enregistrées sur la tablette, ainsi que sur Picasa, Facebook et tous les périphériques de stockage connectés au réseau.

Xperia Tablet Z : NFC

Une autre fonctionnalité intéressante sur la Tablet Z est l’intégration de la technologie NFC. En plus de vous permettre de transférer des images et des URL à partir de, disons, un smartphone à la tablette, la Z a un autre tour dans son sac, nommé One Touch. Choisissez une photo sur votre tablette HD, puis partagez-la sur le téléviseur avec la duplication One Touch. Pas de câble, pas de bouton, pas de confusion.

Autre exemple, si vous jouez une chanson sur la tablette, vous pouvez appuyer sur un haut-parleur compatible NFC pour continuer à jouer la chanson sur ce périphérique.

Xperia Tablet Z : Caméra

Les photos prises avec la caméra arrière de 8 mégapixels de la Tablet Z ont été vives et éclatantes. Le rendu est tout à fait correct pour ce que l’on est en droit d’attendre d’une tablette Android (l’iPad étant un peu une exception). En effet, si vous voulez disposer d’un véritable appareil photo, il faudra passer par un dispositif plus adapté.

La caméra frontale de 2 mégapixels produit de meilleures photos que la plupart des caméras frontales que l’on retrouve sur les autres tablettes. Alors qu’il y avait une légère pixellisation, les couleurs sont plutôt bonnes, et pourront servir d’appoint au besoin.

Photo prise depuis la tablette
Photo prise depuis la tablette

Xperia Tablet Z : Autonomie de la batterie

Je ne sais pas comment vraiment noter l’autonomie offerte par la tablette. Avec une modeste batterie de 6000 mAh, celle-ci offre environ 10 heures d’autonomie dans le cas de la lecture de vidéos, et davantage dans les 8 heures si vous l’utilisez intensément en navigation Web.
Comparées aux 11560 mAh de l’iPad et aux 9000 mAh de la Nexus 10, j’aurais pu m’attendre à bien pire comme résultat. Cette différence s’explique certainement par le fait que les deux tablettes disposent d’une haute résolution. Pour palier à ce problème, Sony a inclus un mode “Endurance”, qui vous permet de fermer la totalité ou certaines applications, chaque fois que l’écran est éteint. La flexibilité est agréable.

Xperia Tablet Z : Conclusion

Sony vous donne beaucoup pour 500 euros ! Vous disposez de la tablette la plus mince et la plus légère sur le marché – qui est résistante à l’eau en plus – s’avère être une télécommande innovante, et offre une autonomie d’une journée ce qui s’avère être clairement suffisant. Cependant, le son pourrait être de meilleur qualité !

Selon les derniers chiffres de IDC, la part de marché des tablettes Sony était loin derrière Apple (40%), Samsung (17,9%), Asus (5,5%), Amazon (3,7%) et Microsoft (1,8%). Cela peut-être encore un long chemin de croix pour Sony, mais la firme est certainement sur la bonne voie avec la Xperia Tablet Z. En effet, grâce à sa conception, ses performances et son autonomie, la Sony Xperia Tablet Z est l’une des meilleures tablettes Android sur le marché.

Mots-clé : AndroidSonytabletteXperia Tablet Z
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.