close
Smartphones

Le Mate 60 Pro utilise de la RAM et des puces NAND provenant de l’inventaire de Huawei

Le Mate 60 Pro utilise de la RAM et des puces NAND provenant de l'inventaire de Huawei

Il y a une semaine, tous les regards étaient pointés sur le Huawei Mate 60 Pro, et notamment sur le fait qu’il contenait une puce LPDDR5 de 12 Go de mémoire vive et une puce de 512 Go de mémoire flash NAND. Cela semblait violer les règles américaines en matière d’exportation, qui empêchent les fonderies utilisant des technologies américaines d’expédier des puces à Huawei sans licence.

L’entreprise sud-coréenne SK Hynix a déclaré qu’elle n’avait pas fait d’affaires avec Huawei depuis que les sanctions liées aux puces électroniques contre le fabricant chinois ont commencé en 2020. Le fabricant de puces a déclaré qu’il examinait la question et le vice-président de la société, Park Jung-ho, a déclaré : « Nous n’avons absolument pas fait d’affaires (avec Huawei). Nous enquêtons sur les circonstances. Le nouveau smartphone de Huawei est un produit de bonne facture… et nous devons vérifier de plus près quel type de DRAM est utilisé dans ce téléphone ».

La société elle-même a déclaré dans un communiqué qu’elle « ne fait plus affaire avec Huawei depuis l’introduction des restrictions américaines à l’encontre de la société et, en ce qui concerne la question, nous avons entamé une enquête pour obtenir plus de détails. Par ailleurs, SK Hynix respecte strictement les restrictions à l’exportation imposées par le gouvernement américain ». Au moment où l’interdiction a commencé, Huawei représentait 10 % des ventes de SK Hynix.

Tout cela vient s’ajouter aux appels des législateurs et des fonctionnaires américains à enquêter sur la manière dont Huawei et SMIC (le plus grand fondeur chinois) ont pu produire des SoC Kirin 5G de 7 nm à la lumière des sanctions américaines. Pour ses deux précédentes séries phares, la gamme Mate 50 (2022) et la série P60 (2023), Huawei a été contraint d’obtenir une licence pour importer le chipset Snapdragon 8+ Gen 1 qui a été modifié pour fonctionner avec les réseaux 4G et non 5G.

Mais en ce qui concerne SK Hynix et l’utilisation mystérieuse de ses puces de mémoire RAM et NAND Flash, une étude approfondie de TechInsights, rapportée par Bloomberg, a découvert que les puces de mémoire RAM et Flash SK Hynix utilisées dans le Mate 60 Pro provenaient d’un stock que Huawei possédait avant l’entrée en vigueur de la sanction. Cela soulève des questions quant à la quantité de ces puces que Huawei possède encore. Dans un tweet posté sur X, Bloomberg écrit : « Les controversés smartphones Mate 60 de Huawei utilisent de la mémoire SK Hynix disponible depuis des années, selon TechInsights ».

De réelles interrogations

Un démontage vidéo du Mate 60 Pro a révélé que la puce de mémoire NAND Flash de SK Hynix que l’on voit dans l’enregistrement dispose de 512 Go de stockage UFS 3.1 et porte le numéro de modèle UD310. Ce composant a été annoncé par SK Hynix en 2020 avant que les règles d’exportation américaines ne soient élargies pour empêcher les puces de pointe de tomber entre les mains de Huawei. Quant à la puce de mémoire vive LPDDR5 de 12 Go fabriquée par SK Hynix, il semble que Huawei disposait par hasard d’un stock important de ces puces.

Mais la grande question est de savoir combien de smartphones supplémentaires Huawei peut fabriquer en utilisant la quantité de puces mémoires qu’il a dans un tiroir quelque part. Huawei a utilisé les mêmes puces RAM et NAND de SK Hynix sur deux autres smartphones cette année, le Mate X3 pliable et la série phare P60. Même si Huawei a utilisé un vieux stock pour équiper le Mate 60 Pro avec les puces RAM et NAND Flash de SK Hynix, cela n’explique toujours pas comment Huawei et SMIC ont pu fabriquer le nouveau chipset Kirin 9000s 5G de 7 nm à la lumière de la sanction américaine.

L’introduction du Mate 60 Pro a déclenché une vague de nationalisme en Chine, les analystes estimant que la demande pour le nouveau smartphone aura un impact négatif sur les ventes de la nouvelle gamme iPhone 15 en Chine, le plus grand marché de smartphones au monde.

Tags : HuaweiMate 60 ProSK Hynix
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.