close
Apps

Google Maps se rapproche de sa fonction de vue immersive avec sa dernière mise à jour

Google Maps se rapproche de sa fonction de vue immersive avec sa dernière mise à jour

Lors de la Google I/O 2022 en mai, la société a annoncé son intention d’introduire ce qu’elle appelle la vue immersive dans Google Maps. Aujourd’hui, la société a révélé qu’un élément de cette fonctionnalité est désormais disponible dans la carte.

Dans la dernière mise à jour de Google Maps, elle a ajouté de nouveaux points de vue aériens en 3D de plus de 100 points de repère mondiaux majeurs.

Les points de repère, qui incluent des lieux tels que l’Empire State Building à New York et Big Ben à Londres, sont représentés dans des vues photoréalistes complètes. Vous pouvez vous rendre sur l’un des sites sélectionnés dans Google Maps et ouvrir la section Photos pour voir la version 3D.

Selon Google, ce n’est que le début de l’ajout de la fonctionnalité de vue immersive complète dans l’application. Lorsqu’elle commencera à être déployée dans le courant de l’année, elle permettra aux voyageurs de certaines villes de planer au-dessus de la carte, ou de descendre au niveau de Street View et de voir des informations utiles comme l’ouverture d’un restaurant ou le trafic à proximité.

Google Maps a également ajouté de nouvelles informations sur les itinéraires pour les cyclistes dans cette mise à jour. Il indique désormais les endroits où vous risquez de rencontrer des pentes raides ou des escaliers, ou encore si le trafic est intense le long de votre parcours.

Enfin, cette mise à jour ajoute des notifications de partage d’emplacement. Si vous partagez votre position avec un membre de votre famille ou un ami, celui-ci peut être alerté dans l’application Maps, ou par e-mail, si vous êtes arrivé ou parti de cet endroit. Cela devrait vous permettre, ainsi qu’à la personne avec laquelle vous avez partagé votre position, d’avoir l’esprit tranquille.

Tags : GoogleGoogle Mapsmaps
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.